Actu revendicative


La génération « petite poucette »


En grand-père bienveillant, le philosophe Michel Serres, appelle avec tendresse la génération d'aujourd'hui « petite poucette ». Elle bénéficie d'un outil, ses pouces, et d'une nouvelle façon de communiquer : les SMS. Dialogue virtuel.

En se connectant au monde, la jeune génération réinvente une manière de vivre ensemble. Face à la maestria avec laquelle les messages fusent de leurs pouces, nous regardons avec stupéfaction nos doigts engourdis. « Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer, une manière de vivre ensemble, une manière d’être et de connaître… »

Les jeunes vivent une tout autre histoire. Ils n’habitent plus le même temps, le même espace. Ils ne parlent plus la même langue. Trente mille nouveaux mots apparaissent chaque année dans le dictionnaire. Ils sont formatés par la publicité, les médias. Ces enfants habitent le virtuel. Avec les nouvelles technologies, un nouvel humain est né.

Société immatérielle

L’enseignant demande : que transmettre ? À qui le transmettre ? Comment le transmettre ? « Quelle littérature, quelle histoire comprendront-ils, heureux qu’ils sont sans avoir vécu la rusticité, les bêtes domestiques, la moisson d’été, dix conflits, les cimetières, les blessés, les affamés, la patrie, le drapeau sanglant, les monuments aux morts… Et sans avoir expérimenté dans la souffrance, l’urgence vitale d’une morale ? »

Que répond « petite poucette » ? « À ces faux dieux mangeurs de victimes infinies, je préfère notre virtuel permanent, qui comme l’Europe, ne demande la mort de personne. Nous ne voulons plus coaguler nos assemblées avec du sang. Le virtuel, au moins, évite ce charnel-là. Ne plus construire un collectif sur le massacre et le sien propre. Voilà notre avenir de vie face à votre histoire et vos politiques de mort. »

Ainsi dialogue ce penseur octogénaire pour la construction d’un pont entre les générations, entre celui de l’imprimerie, puis celui de la société du spectacle et aujourd’hui celui de la société immatérielle.

Danielle Rived

« Petite poucette » de Michel Serres, Édition Le pommier, 2012