Nos déclarations


La guerre des âges n’aura pas lieu


Les débats parlementaires sur la hausse de la CSG pour les retraités nourrissent la controverse sur une opposition entre les « actifs » et les retraités ou entre les jeunes et les plus âgés.

La CFDT Retraités ne se joindra pas à ceux qui s’appuient sur le projet gouvernemental pour condamner la CSG. Cependant nous ne pouvons pas accepter cette mesure qui, par l’absence de compensation, marque une rupture d’équité au détriment des retraités.
Hausse de la CSG sans contrepartie, reports successifs de la revalorisation des retraites, aucune mesure envisagée pour la prise en charge des complémentaires santé, reste à charge excessif pour les résidents en Ehpad : les retraités savent être solidaires quand il le faut, mais aujourd’hui ils ne peuvent pas accepter d’être considérés comme des nantis.

Les retraités sont conscients des difficultés rencontrées dans la société : pauvreté, chômage, précarité de l’emploi, accès au logement. Ils n’en sont pas responsables. La CFDT Retraités revendique un niveau de protection sociale garantissant le pacte social entre les générations et permettant à tous de disposer de revenus décents et d’une couverture sociale de bon niveau.

Sur l’avenir des retraites, la CFDT Retraités est favorable à une réforme en profondeur qui permette aux régimes de retraite obligatoires par répartition de fournir un revenu correct de remplacement.

La CFDT Retraités a des revendications justifiées pour assurer un niveau de vie décent à la retraite, en rapport avec les cotisations, une couverture maladie de base et complémentaire qui protège, une prise en charge de la perte d’autonomie tant au domicile qu’en établissement pour vivre dignement.

Déclaration du bureau national de CFDT Retraités du 15 novembre 2017