Notre activité


La lumière pour énergie !


Tous les jours nous suivons l’actualité à la radio ou à la télévision, la communication via notre portable ou la lecture à la lueur d’une lampe de chevet. Ces gestes du quotidien simples et ordinaires sont loin d’être une évidence pour le milliard et demi de personnes dans le monde sans accès à l’électricité. L’ONG Électriciens sans frontières œuvre à leurs côtés grâce à son millier de bénévoles.

Reconnue d’utilité publique, ESF mène des projets d’accès à l’électricité et à l’eau en faveur des populations exclues du progrès faute d’un accès à l’énergie. 80 % des personnes qui ne bénéficient pas d’un accès à l’électricité vivent dans des zones rurales isolées de tout réseau. Pour elles, cela signifie le recours à des énergies chères et mauvaises pour la santé car polluantes, telles que les bougies, le pétrole lampant ou encore les piles. Nous leur permettons de bénéficier durablement d’une énergie fiable, abordable et la plus propre possible puisque nous utilisons majoritairement des énergies renouvelables.

L’accès à l’électricité contribue à améliorer les conditions de vie de ces populations qui font partie des plus pauvres de la planète. En éclairant des écoles, nous permettons à des enfants de faire leurs devoirs en soirée et de bénéficier d’ordinateurs. En électrifiant des centres de santé, nous rendons possible l’utilisation de matériels médicaux performants et de réfrigérateurs pour conserver au frais les vaccins. Nous installons aussi des pompages solaires et des bornes-fontaines pour permettre un accès à une eau de qualité et réduire le risque de maladies hydriques.

De la lumière à l’alphabet

Pour que l’électricité bénéficie au plus grand nombre, nous ciblons les structures collectives. En parallèle, nous développons des activités génératrices de revenus (stations de recharge de batteries, vente de froid…) dont une partie des financements est attribuée à la maintenance des équipements. Nous incluons aussi la formation des populations pour qu’elles puissent assurer la durabilité des installations.

À titre d’exemple, l’association burkinabée « Arbre de Vie » nous a sollicités pour électrifier l’école du village de Kinkinrgho, situé à 7 km de Ziga, alimenté en eau par trois puits et deux forages pour 1 255 habitants. L’école accueille 465 élèves pour 6 instituteurs. Pour cela, nous installerons des panneaux solaires et réaliserons une station de recharge de téléphones portables pour constituer des fonds. Ainsi, les associations locales pourront organiser des cours d’alphabétisation ou des soirées d’information. Et la population aura un lieu éclairé pour se réunir.
Marcel Nassoy

Des panneaux solaires... et la vie se transforme (photo Electriciens sans frontières)

Bientôt trente ans

En 1986, une dizaine de salariés de la Direction des études et recherches d’EDF crée Codev (Coopération et Developpement) pour mettre son expertise au service de projets de solidarité internationale d’accès à l’électricité.
En 1994, l’organisation se développe et comprend 21 structures locales. En 2001, elle reçoit le Prix du Haut Conseil de la coopération internationale (HCCI). Pour mieux souligner sa spécificité et son cœur de compétences, l’organisation devient en 2002 Électriciens sans frontières, et se transforme en une fédération de 15 associations régionales. Le 1er janvier 2011, celles-ci fusionnent pour devenir une association nationale unique mobilisant 1 000 bénévoles majoritairement issus du monde de l’énergie au sens large, mais aussi d’autres secteurs de la société civile.
Pour adhérer, soutenir l’association ou présenter un projet, rendez-vous sur le site www.electriciens-sans-frontieres.org. Nous sommes toujours à la recherche de bonnes volontés : des adhérents pour faire vivre l’association et ses projets, des donateurs pour nous soutenir, des partenaires pour coopérer sur des projets.