Notre activité


La maladie et départ à la retraite


Le départ à la retraite appartient toujours à l'assuré. Ce n'est pas parce que vous avez une opportunité de partir en retraite sous couvert d'une inaptitude que vous êtes tenu de la faire valoir. Ces remarques sont importantes si vous ne remplissez pas les conditions de trimestres validés et sur l'issue de votre contrat de travail.

En effet, le fait générateur est la maladie et l’inaptitude à tenir votre emploi et non pas votre volonté de partir à la retraite, il est donc nécessaire d’envisager les étapes suivantes :

1. Si vous êtes inapte à tenir votre poste de travail constaté par le médecin du travail, vous serez licencié sous réserve de recherche de reclassement avec les indemnités de licenciement légales ou conventionnelles.

2. Vous bénéficierez du chômage indemnisé jusqu’à l’ouverture du droit à une retraite à taux plein.

3. En cas d’impossibilité à tenir un emploi (quelconque) constaté par Pôle emploi, vous pourrez demander votre retraite en raison d’une incapacité de travail d’au moins 50%.

Je crains que certains médecins conseils prennent des raccourcis en suggérant le départ en retraite pour inaptitude en ignorant que cette solution fait perdre des droits aux assurés salariés. En effet, outre les trimestres que peut encore valider l’assuré, il perçoit à la rupture du contrat de travail par démission une indemnité de départ en retraite inférieure à l’indemnité de licenciement citée plus haut.

Gilbert Jérôme

En savoir plus : lisez les fiches 15 à 18 de notre Guide des retraites en ligne en commençant par : article 1743