Stats et études


La moitié des personnes a moins de 1314 euros par mois


Le niveau de vie moyen mensuel s'établit à 1 503 € par personne et le niveau de vie médian (seuil de revenu qui sépare la population en deux) vaut 1 314 €, en 2004.

Les 10% des individus les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 753 €, les 10% les plus aisés un niveau de vie supérieur à 2 363 € par mois.

Le niveau de vie est défini comme le revenu disponible du ménage dans lequel vit l’individu, divisé par le nombre d’unités de consommation.

Les revenus se répartissent de façon inégalitaire au sein de la population : les 20% des individus aux niveaux de vie les plus faibles détiennent moins de 10% de la masse des revenus par unité de consommation tandis que les 20% des individus les plus aisés en détiennent 37%.

En 2004, avec un niveau de vie inférieur à 788 € par mois, 11,7% de la population est considérée comme pauvre au sens de la pauvreté monétaire relative. Le seuil retenu ici correspond à 60% de la médiane. La meilleure protection contre la pauvreté reste l’emploi. Néanmoins occuper un emploi ne met pas à l’abri de la pauvreté : 1,6 millions de personnes en emploi vivent sous le seuil de pauvreté.

Les familles nombreuses, et les personnes seules avec ou sans enfant, constituent les catégories de ménage les plus touchées. Plus d’une personne sur cinq vivant en famille monoparentale est pauvre.

A l’inverse, les personnes les moins touchées sont celles vivant en couple et sans enfant au sein desquels on trouve deux actifs : elles bénéficient ainsi de deux sources de revenu, des économies d’échelle procurées par la vie en couple, et de l’absence de personne à charge.

Niveau de vie selon l’activité en 2004

Moyenne (en euros)
Actifs 1 610 1 430
- dont actifs occupés 1 660 1 480
- dont chômeurs 1 130 980
Inactifs 1 420 1 220
- dont étudiants de 18 ans ou plus 1 430 1 230
- dont retraités 1 450 1 270
- dont autres inactifs 1 330 1 080
Enfants de moins de 18 ans 1 400 1 230
Ensemble de la population 1 500 1 320

Champ : individus vivant dans des ménages en France métropolitaine dont le revenu déclaré au fisc est positif ou nul et dont la personne de référence n’est pas étudiante.

Source : enquête Revenus fiscaux 2004, Insee-DGI.

Source : Insee résultats n°69 soc. Juillet 2007.