Notre activité


La prise en charge du grand âge et de la dépendance constitue une angoisse majeure


Selon un sondage d’opinion, la prise en charge du grand âge et de la dépendance est un sujet majeur en France et en Europe.

Les problèmes de santé sont la première des craintes liées au vieillissement, les Français se sentent mal informés sur le sujet et les Ehpad pâtissent d’une mauvaise image…

Que faire en matière de prise en charge du grand âge et de la dépendance ? En cas de perte d’autonomie, les Français veulent rester à leur domicile, sous-estimant le coût des Ehpad et ayant peu de connaissance sur les dispositifs d’aides existants. Le financement de la dépendance est méconnu et jugé insuffisant. Ainsi, la somme moyenne mensuelle que les Français seraient prêts à consentir pour aller en Ehpad est 3 fois inférieure (648 euros) au tarif médian actuel (plus de 1 900 euros).

À l’inverse, les nouvelles technologies sont perçues comme pouvant jouer un rôle très positif.
Les « aidants » sont un acteur à la fois majeur et méconnu de la dépendance : ils représentent plus de 7,5 millions de Français, mais les médecins sous-estiment largement leur importance et leur nombre. La place des soignants en général et du médecin traitant en particulier aujourd’hui en fait encore les héros de notre système. Souhaitant toujours que ce médecin reste au cœur du système, les Français sont toutefois favorables à toutes les pratiques avancées permettant aux infirmiers, pharmaciens, etc. de pouvoir suppléer les médecins dans leurs tâches.

Source : Odoxa. Baromètre santé 360. La prise en charge du vieillissement en France.

Jean-Pierre Druelle et Claude Wagner