Notre activité


La progression du niveau de vie et du patrimoine des seniors s’interrompt pour les générations de seniors les plus récentes


Du début des années 1970 jusqu’à la crise de la fin des années 2000, le niveau de vie moyen des personnes de 65 ans ou plus a progressé sensiblement.

Parti de plus bas, leur niveau de vie a rejoint le niveau de vie moyen des personnes d’âge actif au milieu des années 1990 et a progressé ensuite au même rythme jusqu’à la crise.

Puis, de 2010 à 2015, le niveau de vie moyen des seniors a stagné, tandis que celui des 25-64 ans, dont les ressources sont plus sensibles à la conjoncture économique, baissait légèrement. En 2015, le niveau de vie moyen des seniors est ainsi supérieur de 3 % à celui des personnes d’âge actif.

Au fil des générations, le niveau de vie des seniors à âge donné a nettement progressé.

Cette progression tient à l’arrivée à 65 ans de personnes avec des pensions de retraite moyennes plus élevées que les générations précédentes, en raison de carrières plus complètes (en lien avec l’extension du travail féminin) et de salaires plus élevés, ainsi que de la montée en charge des droits familiaux, des minima de pensions et des régimes complémentaires obligatoires.

Cette tendance semble toutefois s’être interrompue pour les générations les plus récentes : les seniors les plus jeunes en 2015, nés entre 1946 et 1950

Par le passé, le niveau de patrimoine des seniors observé à un âge donné a progressé au fil des générations grâce à la conjoncture économique favorable et à l’augmentation des prix de l’immobilier. Toutefois, cette tendance semble s’interrompre pour la génération 1946-1950.
Source : Portrait social France 2018, Insee.

Graphique Évolution des niveaux de vie moyen et médian des personnes âgées