Stats et études


La recherche du bonheur en dix conseils


La croissance, les progrès techniques et toutes les prophéties qui nous promettent le bien-être ne nous font plus rêver. Que nous faut-il donc pour décrocher le bonheur ? La santé, l'argent, le pouvoir, aimer et être aimé, le travail sont susceptibles de nous rendre heureux… Mais pour combien de temps ?

Le bonheur est un équilibre instable, éphémère, toujours partiel… et sa recherche est une quête sans fin. En dix conseils, l’économiste Bruno Frey (1) a essayé de dresser une liste de recommandations qui peuvent nous aider dans notre recherche.

  1. Ne vous préoccupez pas de ne pas être un génie. Les génies ne sont pas plus heureux que les autres. L’un des secrets du bonheur ? Comparez-vous à ceux qui ont moins que vous. En moyenne, les médaillés de bronze sont plus heureux que les médaillés d’argent (cela a été vérifié statistiquement). Les médaillés d’argent se comparent aux médaillés d’or. Les médailles de bronze, à ceux qui n’ont rien.
  2. Gagnez de l’argent, mais sans en faire une maladie. Une augmentation de salaire rend heureux … pendant quelques mois. En moins d’un an, 40 % du plaisir s’est déjà évaporé, et il faut gagner davantage encore pour y trouver une satisfaction.
  3. Vieillissez avec grâce. Pourvu que la santé soit au rendez-vous, vieillir ne nuit pas au bonheur. Au contraire, vous pourrez trouver, comme Beethoven, le plaisir crépusculaire d’une créativité nouvelle, libérée de la contrainte de faire une « œuvre ».
  4. Ne vous comparez pas aux autres en matière de beauté. Les pressions des « top models » sur votre psyché créent une frustration inutile.
  5. « Croyez » en quelque chose : Dieu, la justice sociale ou la beauté de la nature. Il faut une raison de vivre pour être heureux et échapper à soi-même.
  6. Aidez les autres : l’altruisme vous détourne de vous-même et cela fait du bien, pour les mêmes raisons.
  7. Contrôlez vos envies. Les « aspirations » nouvelles débordent toujours les « réalisations », aussi élevées soient ces dernières.
  8. Préservez vos amis : ce sont les biens les plus chers, même s’ils sont les moins visibles.
  9. Vivez en couple, car la solitude n’est pas bonne.
  10. Acceptez ce que vous êtes et gérez rationnellement vos faiblesses. Si vous remettez tout au lendemain, comprenez-le et fixez-vous des règles. Inversement, si vous êtes psychorigide, forcez-vous à faire des choses interdites.

En suivant ces conseils peut-être serons-nous plus sereins et moins enclins à nous sentir malheureux sachant que proches ou éloignés il y a toujours des hommes et des femmes qui ont de sérieuses raisons de se considérer comme tel. Le savoir ne nous empêchera pas de trouver parfois notre vie difficile mais il peut aussi nous aider à mieux la supporter.

Guy Gouyet

(1) in « Homo Economicus, Prophète (égaré) des temps nouveaux » de Daniel Cohen, Ed. Albin Michel.

Que nous faut-il donc pour décrocher le bonheur ? (crédit photo D. Druesne)