Nos droits


La retraite à taux plein à 65 ans pour un aidant familial


L’aidant d’une personne handicapée pendant 30 mois au minimum peut bénéficier d’une retraite à taux plein à 65 ans (au lieu de 67 ans dans le cas général). L’assurance retraite explique les conditions à respecter pour bénéficier de la mesure.

Sont concernés :
- l’aidant familial d’une personne handicapée bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap (PCH) « aides humaines » et la tierce personne auprès du bénéficiaire de l’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), ayant interrompu leur activité professionnelle durant 30 mois au minimum ;
- un parent ayant aidé, pendant au moins 30 mois, son enfant handicapé ouvrant droit à la PCH « aides humaines » en tant qu’aidant familial ou salarié, sans condition d’interruption d’activité.

Source : Circulaires Cnav 2016-48 et 2016-47.