Notre activité


La vulnérabilité économique, une réalité pour les seniors


La recherche-action intitulée « Comportements et vulnérabilité financière », organisée par Humanis et Audiencia Business school auprès d’un échantillon de plus de 1 001 personnes âgées de 50 ans et plus, permet de mieux cerner les enjeux lors du passage à la retraite.

Méthode de l’enquête. Deux cibles sont retenues, les actifs de plus de 50 ans et les retraités. Obtenir des informations sur différents indicateurs, avec comme objectif comprendre, analyser les enjeux du passage à la retraite (vécu, besoins, attentes, comportements financiers, représentations).

La vulnérabilité doit être entendue comme une notion universelle (chacun est potentiellement exposé), contextuelle (nous ne sommes vulnérables que dans un contexte donné), structurelle (nous sommes inégalement exposés à la vulnérabilité), individuelle (face à une même exposition, certains seront plus touchés que d’autres) et enfin réversible (sur laquelle il est possible d’agir).

Le statut des seniors est le résultat de ruptures récentes ou anciennes (travail, chômage, divorce, maladie, décès d’un proche…). Ces changements modifient à la fois les besoins, les représentations et influent sur les arbitrages et les comportements financiers. Ainsi, 62 % des seniors actifs interrogés se disent inquiets lorsqu’ils pensent à la retraite. Cette inquiétude est davantage présente chez les femmes.

Quels sont les principaux sujets d’inquiétude des seniors actifs ?

Près de 8 actifs sur 10 déclarent avoir peur de ne pas pouvoir subvenir à leurs besoins une fois à la retraite, 45 % déclarent avoir des difficultés pour évaluer le montant qui leur sera versé par les régimes obligatoires, 27 % rencontrent déjà des difficultés, 19 % devront aider financièrement une personne de leur famille, et 14 % ont peur de ne pas pouvoir rembourser leurs emprunts.

Le fait d’être aidant est-il facteur de vulnérabilité financière ?

Oui pour 62 % des retraités aidants qui estiment avoir des difficultés pour faire face aux besoins de la vie quotidienne, 30 % des seniors actifs aidants ont régulièrement des problèmes pour payer certains actes médicaux ou leurs impôts, 38 % des seniors actifs et 23 % des retraités se déclarent intéressés par un accompagnement individuel pour mieux préparer la dépendance d’un proche.

Les difficultés financières n’épargnent pas les retraités

56 % des retraités font face aux besoins de la vie quotidienne (manger, se vêtir, se déplacer, se soigner) avec des difficultés, dont 17 % avec beaucoup de difficultés. Dans le détail : 24 % rencontrent des problèmes pour payer certains actes médicaux, 22 % pour disposer d’une mutuelle santé ou payer les impôts, 21 % pour payer les charges du logement, 19 % pour payer l’alimentation.

Conquérir de nouveaux droits pour les retraités

Cette enquête confirme les revendications CFDT pour conquérir de nouveaux droits pour les retraités et nous interpelle en tant que syndicaliste CFDT. Comment répondre aux interrogations des salariés à l’approche de la retraite ? Comment assurer les passerelles entre les syndicats d’actifs et les syndicats de retraités ?

Plusieurs outils ont été mis en place ces dernières années : plus de facilités pour transférer la cotisation, ce qui permet d’avoir accès aux informations retraites ; mise en place de formations pour accompagner les adhérents : « Répondre aux questions retraite », « Les systèmes de retraite », « Bientôt en retraite », « Accueil des nouveaux retraités ».
Danielle Rived

Face aux besoins de la vie quotidienne, 56 % des retraités ont des difficultés.