Nos droits


Le crédit d’impôt pour une aide à domicile pas déduit du prélèvement à la source


Avec le prélèvement à la source de l’impôt, donc sur nos retraites, se pose la question du versement du crédit d’impôt pour une aide à domicile ou un séjour en Ehpad.

Jusqu’en 2018, le crédit d’impôt réduit le montant de l’impôt sur le revenu versé la même année. Mais en 2019, le retraité verra dès janvier son impôt sur le revenu calculé selon ses revenus sans prise en compte du crédit d’impôt.

En réponse à la demande de mensualiser le crédit d’impôt pour les particuliers employeurs, afin de profiter de cet avantage fiscal dès la dépense, le ministre Gérald Darmanin a indiqué que cette mesure n’était pas envisageable à court terme. Selon lui, la réforme « n’a pas pour objet de rendre le crédit d’impôt contemporain des dépenses ».

Ce crédit d’impôt au titre de 2018 ne sera pas déduit de l’impôt prélevé à la source mais versé par le fisc en août 2019, après la déclaration de revenus de mai 2019. Toutefois, le gouvernement a annoncé un versement de 60 % des dépenses connues, donc celles de 2017, dès janvier 2019.

Les plateformes déclaratives du Cesu et de Pajemploi pourraient accepter de déclarer un salarié, de gérer les cotisations sociales, d’éditer les bulletins de salaire, d’assurer le prélèvement à la source du salarié, « mais également de préparer l’immédiateté du crédit d’impôt pour les particuliers employeurs », estime la Fepem (fédération des particuliers employeurs).

En effet, comme c’est un crédit d’impôt, tout le monde en bénéficie, qu’il paie ou pas de l’impôt sur le revenu.