UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

Notre activité


Le plan de relance, version écologie


Sur les 100 milliards d’euros du plan de relance pour redresser l’économie française et créer de nouveaux emplois, 30 milliards d’euros seront consacrés à la transition écologique.

« Inédit, historique », qualifié ainsi par le gouvernement, le plan de relance de 100 milliards d’euros présenté le 3 septembre – dont un tiers est destiné au financement de la transition écologique – a pour ambition de construire une croissance durable et juste, qui économise nos ressources naturelles, émette moins de CO2 et protège notre biodiversité.
Cette volonté s’articule autour de la rénovation énergétique, la décarbonisation de l’industrie, la densification et le renouvellement urbain ou encore la transformation du secteur agricole.

Rénovation énergétique des bâtiments privés et des bâtiments publics

Près de 7 milliards d’euros seront attribués, dont 2 milliards pour encourager la rénovation énergétique des ménages répartis sur 2021 et 2022. Et 4 milliards pour le parc public (universités, écoles, etc.).
À titre d’exemple : Rénovation globale d’une maison individuelle intégrant le remplacement d’une chaudière fioul par une chaudière à gaz haute performance énergétique, l’isolation des murs par l’extérieur, l’isolation des combles perdus et l’isolation des planchers bas.

Infrastructures et mobilités vertes

Le développement de l’usage du vélo, via une accélération des travaux d’aménagement de réseaux cyclables sécurisés et efficaces.
Le développement des transports en commun en créant de nouvelles offres ferroviaires dans les zones urbaines les plus denses et en créant de nouvelles lignes de transports collectifs en site propre.
À titre d’exemple : Pérennisation des pistes cyclables existantes et celles provisoires créées lors de la crise de la Covid-19, via des aménagements définitifs.
Mise en place d’un plan de soutien au secteur ferroviaire dont 4,7 milliards attribués à la SNCF, se traduisant par le développement du transport de marchandises (fret), les offres de train de nuit, l’aide pour la rénovation du réseau.

Agriculture, alimentation

Enfin les mesures dévolues à l’agriculture et à l’alimentation (1,2 milliard d’euros) pour la transition agroécologique, le développement des circuits cours et 250 millions pour la mer (verdissement des ports, aquaculture, pêche…).

Même si la CFDT salue l’ambition affichée du plan de relance d’investir dans la France de 2030 en misant sur la transition écologique, l’emploi et les compétences des travailleurs, notamment des jeunes, elle restera vigilante quant à la mise en œuvre de toutes ces mesures.

Corinne Grincourt

Développer les mobilités vertes.