Nos droits


Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu en 2019 pour les retraités


Nous paierons en 2018 l’impôt sur les revenus de 2017, sans changement. Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu sera mis en place en 2019 en fonction des revenus de 2019. Nous avons compilé quelques infos pratiques sur les revenus 2018.

Réduction et crédit d’impôt pour dons en 2018 maintenus

Les réductions d’impôt liées aux dons aux associations et syndicats sont maintenues. Les dons réalisés en année N ouvriront le droit à une réduction fiscale en année N+1, comme c’est le cas actuellement. Concrètement, un don de 100 € en 2018 apportera une réduction fiscale de 66 € (cotisation CFDT par exemple) ou de 75 € (organisme d’aide gratuite aux personnes en difficulté). Cette somme sera intégralement restituée au donateur à l’été 2019.

Crédit d’impôt emploi à domicile versé début 2019

Pour les services à domicile, le versement d’un acompte de crédit d’impôt est prévu dès le premier trimestre 2019. Il sera égal à 30 % du crédit d’impôt de l’année précédente. Le solde sera versé en août 2019, après la déclaration de revenu qui reste inchangée et qui permettra de déclarer le montant des dépenses engagées en 2018 ouvrant droit au crédit d’impôt.

Pas d’impôt en 2019 sur les retraites de 2018

Il n’y aura pas de double prélèvement en 2019 sur les salaires, les retraites, les revenus de remplacement, les revenus des indépendants et les revenus fonciers récurrents. L’impôt normalement dû au titre des revenus non exceptionnels perçus en 2018 sera annulé par le biais d’un crédit d’impôt spécifique calculé automatiquement par l’administration fiscale sur la base de la déclaration des revenus 2018 déposée au printemps 2019.

Imposition sur les revenus exceptionnels perçus en 2018

Les revenus exceptionnels ainsi que les revenus exclus du champ de la réforme, par exemple les plus-values mobilières et immobilières, les intérêts, les dividendes, les gains sur les stocks-options ou les actions gratuites resteront imposés en 2019, selon les modalités habituelles. Les contribuables ne pourront donc pas profiter de l’année 2018 pour vendre en franchise d’impôt des actions ou des biens immobiliers.

Enfin, afin d’éviter les abus, la loi prévoira des dispositions particulières pour que les contribuables qui sont en capacité de le faire ne puissent pas majorer artificiellement leurs revenus de l’année 2018.

Source : site Internet du ministère de l’Économie et des Finances.