Notre activité


Le syndicalisme retraité nécessaire !


Depuis 1978, et le deuxième choc pétrolier, en presque 40 ans, le monde du travail a profondément évolué. Les faits sont connus. Les raisons de l’engagement syndical aussi ! Nous y avons pris notre part !

Aujourd’hui, les retraités représentent 23 % de la population. Ils seront 30 % dans 15 ans et 36 % dans 45 ans. Les personnes âgées de plus de 85 ans seront près de 5 millions, contre 1,4 million actuellement. Et là, tout reste à faire pour une organisation syndicale confédérée, comme pour chacun de ses adhérents, à commencer par les premiers intéressés, les retraités, regroupés au sein de l’UCR, sans attendre cet âge avancé.

Fiscalité, pouvoir d’achat, conditions de logement, accès à la santé, mutuelles, transports, évolution de notre système de retraités, prise en charge de la perte d’autonomie, reste à charge, coûts des maisons de retraite, cadre de vie, organisation des loisirs, de la culture et de la vie sociale… tout reste à écrire. Pour nos parents, pour nos enfants et pour nous-mêmes.
Le syndicalisme retraité a de l’avenir devant lui !

Le syndicalisme retraité a aussi son présent. Dans une récente enquête conduite dans les Pays de la Loire auprès des salariés adhérents à la CFDT, 2 adhérents sur 5 de plus de 55 ans ne connaissent pas l’existence du syndicalisme retraité. Pour autant, pour ceux qui se projettent dans le syndicalisme retraité, la fidélité à l’organisation reste un critère essentiel. Et plus de deux enquêtés sur 3 jugent que le syndicalisme retraité est utile. On pourrait même dire vital !

Parce que nous avons du temps – le temps du long terme – et sans doute aussi un brin de sagesse et d’expérience, parce que nous avons des exigences mais apprécions les petits plaisirs de la vie, parce que nous nous engageons sans nous perdre, parce que nous sommes libres pour nous-mêmes et pour les autres, parce que la solidarité permet l’émancipation du plus grand nombre, avec la dignité en plus, Retraités CFDT, nous savons que le vrai bonheur est de mettre son bonheur dans le bonheur des autres. Dès lors, ne cherchons pas le bonheur. Créons-le. Ensemble. Dans le syndicalisme retraité. Au sein de la CFDT !
Bonne année 2015.

Michel Devacht, secrétaire général de la CFDT Retraités