Notre activité


Les Alsaciens débattent avec Édouard Martin


À Strasbourg, l’un des temps forts de la Semaine Bleue a été le débat public avec Édouard Martin, député européen et ancien syndicaliste.

L’Union territoriale des retraités d’Alsace souhaitait en effet inviter les militants pour évoquer avec eux l’actualité sociale et politique resituée dans le contexte européen. L’emploi était au cœur de la rencontre qu’animaient Suzanne Fratto et Bernard Blanche, la présidente et le secrétaire général du syndicat bas-rhinois.

Édouard Martin n’a pas oublié de remercier les retraités CFDT d’Alsace venus soutenir les sidérurgistes lorrains. Il a parlé du rapport qu’il a signé et qui vise à « pérenniser l’industrie européenne ». Il a souligné l’importance des choix des électeurs et illustré son propos.

« Parce que mon rapport inclut, entre autres, le principe pollueur-payeur prévu par les règles de l’Organisation mondiale du commerce, j’ai toute la droite contre moi… ». L’ancien syndicaliste a parlé de la solution aberrante d’un élu FN du Parlement qui propose de « renvoyer les femmes au foyer pour faire baisser le chômage […] Je ne me vois pas dire à ma fille : “ Chérie, ce n’est pas la peine d’aller à l’école, ça ne sert à rien, quand tu auras l’âge de te marier, tu seras femme au foyer ”. Il faut que cela se sache, a-t-il lancé à son public.

La nécessité du syndicalisme pour « défendre les droits individuels et collectifs des retraités », la dette que les Grecs « ne pourront jamais rembourser », l’arrivée des migrants, sont autant de sujets qui ont permis aux retraités d’interpeller un parlementaire qui a su transmettre son enthousiasme aux militants présents.

Edouard Martin entouré de Bernard Blanche et Suzanne Fratto (photo DR)