Déclarations de 2004 à mi 2007


Les UCR condamnent la politique du gouvernement


Les Unions Confédérales de Retraités CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC, la FGR, réunies le 15 janvier 2004, condamnent la politique actuelle du gouvernement, notamment, dans les domaines suivants :

- Le pouvoir d’achat des retraités est en baisse constante depuis plusieurs années. De plus, des inégalités entre retraités persistent. De trop nombreux retraités, dont un pourcentage important de femmes, sont dans une situation de précarité ne leur permettant pas de vivre décemment. Le minimum de retraite (contributif + complémentaire) doit être porté au niveau du Smic et indexé sur celui-ci.

- L’accès aux soins et à la prévention n’est pas réellement assuré dans notre pays. Personnels et usagers condamnent cette situation. Leurs propositions doivent être entendues.

- La création d’une nouvelle caisse, refusée unanimement par les organisations syndicales, les professionnels et les différentes caisses est inacceptable. Une telle partition de l’assurance maladie est intolérable, car elle constitue une rupture avec les principes fondateurs de la Sécurité sociale, auxquels sont profondément attachés, nos concitoyens : la solidarité et l’universalité. La compensation du handicap et de la perte d’autonomie doit être gérée et intégrée dans le cadre de la Sécurité Sociale.

- Concernant les Coderpa, elles rejettent les dispositions qui aboutissent à donner toute latitude au Conseil général, quant à la composition, au fonctionnement des Coderpa.

Les Unions Confédérales de Retraités CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC, la FGR, invitent leurs organisations à se rencontrer à tous les niveaux nécessaires, afin de définir les démarches à entreprendre pour la mobilisation d’un maximum de retraités pour leur droit à vivre décemment leur retraite.

Le 15 janvier 2004