Notre activité


Les acteurs de la nouvelle CFDT Retraités Nouvelle-Aquitaine


L’Union régionale CFDT des retraités de la Nouvelle-Aquitaine a vu le jour le 14 décembre 2017. Nous avons demandé aux anciens secrétaires généraux comment ils ont franchi le pas.

Sommaire du dossier
- Bienvenue en Nouvelle-Aquitaine aux délégués des 95 syndicats CFDT Retraités
- Une région plus vaste que l’Autriche
- Les acteurs de la nouvelle CFDT Retraités Nouvelle-Aquitaine
- À la découverte de Bordeaux
- En Gironde, 30 retraités mandatés dans les CCAS
- La CFDT Retraités Pau s’investit dans sa « Ville amie des aînés »
- La CFDT innove dans les territoires de la Nouvelle-Aquitaine
- « La CFDT Retraités en phase avec l’interprofessionnel »

Guy Rambaud, ancien secrétaire général de la CFDT Retraités Aquitaine

« Réussir la mise en place de la CFDT Retraités Nouvelle-Aquitaine, c’est l’objectif que les animateurs d’Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes se sont fixés dès la première rencontre le 12 novembre 2015 à Angoulême. Le choix de cette ville a marqué la volonté de ne pas centraliser tout sur Bordeaux.

En tant que secrétaire général de la CFDT Retraités Aquitaine, j’ai tenu à affirmer que pour réussir, il fallait partir sur un pied d’égalité et refuser le rapport de force entre les trois régions appelées à fusionner. Il ne fallait surtout pas parler de grosse, moyenne et petite région ! »

Janick Boisvert, ancienne secrétaire générale de la CFDT Retraités Limousin

« En Limousin, nous n’avions pas été convaincus par la création des nouvelles régions administratives. Nous pensions que la métropole régionale Bordeaux aspirerait certaines activités et certaines directions des services de l’État, ce qui dévitaliserait automatiquement le Limousin. À cela, il fallait ajouter la mauvaise qualité des infrastructures ferroviaires et routières pour joindre la capitale régionale et les autres villes de la région.

Nous souhaitions que la CFDT Retraités fasse le choix d’une coopération renforcée entre notre trois unions régionales de retraités. En effet, au vu de notre capacité militante et de la configuration de la nouvelle Région, cela nous semblait plus pertinent. Toutefois, après décision prise en conseil national, nous avons participé activement à la construction de la nouvelle région CFDT Retraités. Nous voulions une dynamique propre et pas l’addition de trois anciennes régions. »

Michel Bultez, ancien secrétaire général de la CFDT Retraités Poitou-Charentes

« Mon objectif était double : à la fois rassurer et convaincre les camarades de Poitou-Charentes de l’efficacité d’une CFDT Retraités Nouvelle-Aquitaine, mais aussi créer les conditions pour une CFDT Retraités représentative et efficace sur la grande Région.

Nous avons eu à cœur d’informer et de mettre à contribution les unions territoriales de la CFDT Retraités en les associant aux décisions au fur et à mesure. Chaque réunion du groupe de travail faisait l’objet d’un compte rendu exhaustif, aucun sujet n’était tabou. Les allers-retours permettaient de cerner les questionnements et d’y apporter des réponses.

Enfin, il a fallu constituer une équipe. Trouver des responsables décidés à s’engager et participer au collectif. »