Notre activité


Le 26 mai 2019 donnons de la force à l’Europe


Les élections pour le Parlement européen auront lieu dans les 27 pays de l’UE (le Royaume-Uni étant sorti de l’UE en mars 2019), entre le 23 et le 26 mai. En France, la date retenue pour ce scrutin est le 26 mai.

Dossier réalisé par Jean-Pierre Moussy et Jean-Pierre Bobichon.

Sommaire du dossier
- Le 26 mai 2019 donnons de la force à l’Europe
- Les enjeux des élections européennes du 26 mai
- Quelques inspirateurs de l’Europe
- La question de l’Europe sociale
- Les cinq premières fois
- « Le projet européen ne remet pas en cause la souveraineté de la France », Yvan Ricordeau, secrétaire national CFDT
- Que fait l’Europe pour ses citoyens ?

Il s’agit d’un mode de scrutin proportionnel à un seul tour. Le gouvernement a décidé qu’il n’y aurait qu’une seule circonscription nationale (et non 8 comme cela était le cas entre 2003 et 2014). Il n’est pas sûr que cela soit une bonne décision car les représentants seront, de ce fait, très éloignés de leurs électeurs.

Ces élections ont lieu depuis 1979 tous les cinq ans. Elles permettront d’élire 705 eurodéputés. Étant donné qu’il n’y aura plus de députés britanniques, le nombre total a été réduit de 751 à 705, tandis que la composition a été rééquilibrée entre les pays. Ainsi, huit États membres sous-représentés démographiquement se sont vu allouer des sièges supplémentaires, dont la France qui aura 79 eurodéputés, soit 5 de plus que dans la législature 2014-2019.

À l’issue de ces élections, les députés élus pourront rejoindre un groupe politique (dans la législature 2014-2019 il y en avait 8) et se répartir dans les 20 commissions spécialisées.