Stats et études


Les minima sociaux


Les onze prestations sociales non contributives (prestations familiales, allocations logement, minima sociaux, prime pour l’emploi) jouent un rôle essentiel dans le système de redistribution français. Elles représentent 37% du revenu disponible des 10% de ménages les plus modestes.

En 2009, il y a 3,5 millions d’allocataires de l’un des onze minima sociaux couvrant au total 6,1 millions de personnes (+6,2% sur 2008). Leur progression est fortement marquée par les effets de la crise économique avec une hausse de 10,5% du nombre de bénéficiaires du revenu minimum d’insertion, de l’allocation de parent isolé ou du revenu de solidarité active pour son volet socle et conjointement de 7,5% du nombre de chômeurs percevant l’allocation de solidarité spécifique.

L’allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa) voit pour la première fois son nombre de bénéficiaires augmenter (+1,4%) avec 583.000 allocations versées (contre 800 000 en 1999). Elle touche à 57% des femmes et pour 71% des personnes seules. Leur répartition sur le territoire casse des idées toutes faites, parfois.

Les allocataires de l’ASV et de l’ASPA représentent 4,3% de la population âgée d’au moins 60 ans. En métropole, leur proportion est particulièrement élevée dans les zones rurales du sud-ouest de la France et les départements du pourtour méditerranéen (voir carte).

Source : Recueil de la Drees sur « Minima sociaux et prestations sociales en 2009 ».