Actu de nos droits


Les morts paient bien !


Près de la moitié des 545 sociétés contrôlées par la Direction générale de la concurrence et consommation (DGCCRF) étaient en infraction.

L’une des irrégularités les plus fréquentes
concerne le devis : il est obligatoire,
gratuit, écrit et détaillé.
Or souvent, il n’est pas
dissocié du bon de commande.
Alors que celui-ci ne doit être
établi que lorsque la famille a
accepté le devis.

Une documentation générale,
indiquant en première page les
prestations rendues obligatoires
par la réglementation, devra être
constamment présentée à la vue
de la clientèle et consultable
par elle, précise l’arrêté du 11
janvier 1999.

S’agissant du tarif, certaines
sociétés affichent le prix global
en incluant les accessoires. Mais
certains sont facultatifs. La réglementation
précise : seuls ont un
caractère obligatoire, l’opération
d’inhumation ou de crémation,
avec le cendrier cinéraire, et le
cercueil avec 4 poignées et une
cuvette étanche.

Certaines prestations comme la
housse mortuaire, le cercueil hermétique
ou encore les soins de
conservation ne sont obligatoires
que dans certaines circonstances
de décès ou pour certaines
conditions de transport.

Finalement mieux vaut traiter
de la question … à froid … de
son vivant !

Le forum de cet article est clôturé.