Actu revendicative


Les nouveaux émigrants


En 2010 sur un total de baisse d’impôts de 30 milliards, 20 milliards seront accordés aux plus riches, ces pauvres malheureux.

Les dépenses publiques ne diminuant pas, l’État donne aux ménages les plus riches une part de ce qu’il prélève sur tous les Français.

Tous ces cadeaux sont consentis pour que nos « hyper patriotes fiscaux » français n’émigrent pas dans des pays super paradis fiscaux, Suisse, Monaco, Luxembourg…

Cependant, ils ont continué à émigrer. Car, les largesses dont ils peuvent bénéficier dans notre pays ne leur suffisent pas. À défaut d’être l’enfer, la France n’est pour eux qu’un purgatoire fiscal.

Paul Baringou