Nos déclarations


Les retraités sous pression


La pression sur les retraités se fait de plus en plus forte. Des menaces pèsent sur les solidarités qui fondent notre système de protection sociale. Elles assombrissent l'avenir : l'avenir des salariés, l'avenir des jeunes, l'avenir des retraités eux-mêmes.

La CFDT Retraités revendique le maintien du pouvoir d’achat des retraités. Elle s’oppose à toute perte du pouvoir d’achat des plus basses pensions.
Nous approuvons la signature par notre confédération de l’accord sur la sécurisation de l’emploi. En favorisant l’emploi, cet accord participe au redressement des comptes sociaux dégradés par l’augmentation du chômage et la diminution des recettes.
La CFDT Retraités participera aux explications nécessaires sur les aspects positifs de cet accord entre partenaires sociaux.

L’UCR CFDT attire l’attention sur un certain nombre de dossiers relatifs à la situation des retraités :
- À l’Agirc-Arrco, l’équilibre financier n’est plus assuré.
- Les négociations engagées dans les régimes de retraites complémentaires doivent, selon la CFDT Retraités, conduire à une contribution partagée entre les employeurs, les salariés et les retraités en préservant les plus modestes.
- Selon le COR (Conseil d’orientation des retraites), les comptes sociaux menacent l’avenir des retraites par répartition.
- Selon la Cour des comptes, les conditions de l’indemnisation du chômage doivent être remises en cause.

Plus encore, Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées, semble oublier la notion de perte d’autonomie pour ne garder que la notion d’accompagnement de l’âge.
L’accord sur la sécurisation de l’emploi prévoit une couverture collective par des complémentaires santé pour les salariés. Il constitue une avancée majeure. L’extension de ce droit pour tous les retraités reste posée.
Un plan de lutte contre la pauvreté, pour nécessaire qu’il soit, n’anticipe pas le basculement dans la précarité. L’enquête de la CFDT Retraités sur les basses pensions, dont les résultats seront rendus publics le 5 février, le confirmera.
Les réformes de fond sur la fiscalité et les systèmes de retraites revendiquées par la CFDT, doivent conduire à plus d’égalité, de justice et de solidarité intergénérationnelle.