Actu revendicative


Les trois A de Michèle Delaunay


Le 24 septembre 2012, Michèle Delaunay, a échangé avec les organisations syndicales de retraités pendant deux heures. Michel Devacht et Dominique Fabre représentaient la CFDT Retraités.

Sur la perte d’autonomie, la ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie salue la présentation complète des problématiques posées par l’intersyndicale.

Les débats publics de 2010 ont permis de tirer de nombreux enseignements. Elle envisage de promulguer en 2014 une loi qui couvrira la période allant de la sortie de la vie professionnelle jusqu’à l’accompagnement de la personne âgée. Cette réforme doit être sociale et sociétale. Ce sera la loi des « trois A » : Anticipation, Adaptation, Accompagnement.

Concernant la formation des auxiliaires de vie sociale, elle insiste sur la nécessité de valoriser la reconnaissance de ces métiers. Un secteur d’activité et peut-être le seul à avoir des perspectives importantes d’emplois dans les prochaines années ! La prise en charge de l’âge est un gisement d’emplois (300 000 d’ici 2020), non délocalisables !

Sur le pouvoir d’achat, Michèle Delaunay partage nos remarques notamment sur les retraités touchant de basses pensions. Elle insistera auprès de Marisol Touraine sur leur situation. Michèle Delaunay envisage par ailleurs un agenda de dépistage systématique en particulier de l’audition et de la dentition. Elle pointe le scandale financier des transports sanitaires et les dépassements d’honoraires abusifs.

Michèle Delaunay répète qu’il faut changer le regard de la société sur les « âgés ». Elle souhaite qu’ils soient remis au centre et non pas en bordure de la société. La ministre a convenu que le Comité national des retraités et des personnes âgées (CNRPA) dont elle est la présidente se devait d’apporter notoriété, expertise et visibilité de la situation des personnes âgées. Les « âgés » ont des droits.

Mme Michèle Delaunay