Notre activité


L’actualité de l’Union européenne


Non-respect des traités, Brexit, contrôle aux frontières, Coupe du monde de football…, tour d’horizon de l’actualité européenne.

Le bras de fer se poursuit entre les institutions européennes et les autorités polonaises à propos du respect des droits inscrits dans les traités qui sont peu ou prou respectés en Pologne, mais aussi dans d’autres États membres, comme la Hongrie. Ce laxisme ne peut plus durer. Il y va de la crédibilité de cet ensemble de droits et de devoirs, bases communes pour les, encore, 28 États membres.

C’est la raison pour laquelle la Commission européenne ne souhaite pas transiger à propos des valeurs qui font notre Europe. Le collège des commissaires européens, après avoir constaté qu’aucune mesure ne permettait de lever les craintes persistances dans ce domaine, a décidé, le 27 juin dernier, d’habiliter le premier vice-président de la Commission européenne – Frans Timmermans – à engager la procédure d’infraction prévue à l’article 7 du Traité, autorisant à sanctionner un État membre pour non-respect des traités européens. Une première envers les autorités polonaises !

Brexit or not Brexit ?

Après la démission inopinée de D. Davis, remplacé par l’eurosceptique D. Raab, puis la démission de Boris Johnson, partisan d’un Brexit dur remplacé par Jeremy Hunt, ministre de la Santé, le processus de sortie du royaume britannique de la famille européenne se poursuit. Le 16 juillet s’est tenue une nouvelle étape dans les négociations. Pour Michel Barnier, « nous savons tous qu’un scénario, sans accord conclu, aurait des coûts substantiels… L’absence d’accord serait la pire solution pour tout le monde… Après douze mois de négociations, nous avons trouvé un accord sur 80 % du texte de retrait. » Actualité à suivre car il faut aussi prendre en compte l’expression de plus en plus large de Britanniques agissant contre le retrait de la famille européenne. On peut se poser la question, encore un peu iconoclaste : et si le Brexit n’allait pas au bout du processus ?

Les frontières extérieures de l’Union européenne

La Commission européenne prépare des propositions d’actions à propos de l’organisation des contrôles aux frontières extérieures de l’Union européenne, suite à la réunion du Conseil européen du 28 juin dernier : « …Casser définitivement le modèle économique des passeurs et empêcher des pertes tragiques de vies humaines, nécessite une nouvelle approche fondée sur des actions menées en commun ou de manière complémentaire entre les États membres à l’égard de l’organisation du débarquement des personnes secourues. » Le Conseil européen invite la Commission européenne à examiner le concept de plateformes régionales d’accueil en coopération étroite avec les pays tiers concernés ainsi qu’avec le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation international pour les migrations (OIM).

Coupe du monde de football

Certes la France a gagné, mais en fait, c’est l’Europe qui a gagné à travers ses États membres en demi-finale et en finale. Il est regrettable qu’à l’occasion de ces compétitions de haut niveau n’apparaisse pas ou peu la notion de « Communauté sportive européenne ». En fait, il n’existe aucun sport, aucune équipe, aucune compétition placée sous l’égide directe de l’Union européenne. Et pourtant, le Parlement européen, en 2017, avait encouragé « les Comités nationaux olympiques et les fédérations sportives des États membres à utiliser le drapeau et les symboles de l’Union européenne ». Souhaitons que le Comité olympique français explore la possibilité de faire apparaître bien visibles les couleurs de l’Europe, notamment lors des Jeux olympiques en 2024 à Paris.

Jean-Pierre Bobichon

C’est l’Europe qui a gagné la coupe du monde de football à travers ses États membres.