Presse


Lettre aux médias n° 28 du 23 janvier 2015


Édito

Le tiers payant est un droit !

Fin 2014, des médecins libéraux ont décidé de faire la grève de la carte vitale. Que redoutent-ils alors qu’ils réclament une revalorisation de 2 € du tarif des consultations € ? Une charge de travail administratif supplémentaire ? De fausses déclarations qui resteraient impayées ? La déresponsabilisation des patients : « Transformer la carte Vitale en carte de paiement, c’est banaliser l’acte médical » affirment-ils. D’autres craignent pour leur indépendance : « On devient l’otage et des caisses et des mutuelles. »

La généralisation de la facturation électronique est pourtant un engagement pris par les principaux syndicats des médecins libéraux dans le cadre de la convention médicale signée le 26 juillet 2011. L’obligation d’adresser à la caisse d’affiliation de l’assuré les feuilles de soins par voie électronique porte aujourd’hui sur 84% des consultations. Les médecins bénéficient pour cela d’aides financières particulières au titre de la rémunération sur objectifs de santé publique.

Alors que le renoncement aux soins pour raisons financières atteint plus de 25% des Français, dont 12 % pour les soins courants (41% des femmes contre 21% des hommes) la CFDT estime que la mise en œuvre du tiers payant est une priorité nationale.

CFDT et associations de patients réunis, trouvent le refus des médecins incompréhensible et demandent au Gouvernement de sauvegarder la mesure. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, rappelle que « la sécurité sociale, c’est le payeur pour les médecins ». La CFDT Retraités demande que le gouvernement et le Parlement ne laissent pas les corporatismes bloquer toute possibilité de réformer notre système de santé, alors que la plupart des soins sont financés par la collectivité.

La généralisation du tiers payant permettra à tous un meilleur accès aux soins. Une pratique qui existe déjà dans de nombreux pays de l’Union européenne.

Michel Devacht, Secrétaire général de la CFDT Retraités


Nouveau report de la mise en œuvre de la loi vieillissement : les réponses de Laurence Rossignol

Lors de l’inauguration d’un Ehpad à Courcouronnes dans l’Essonne mi-décembre dernier, le Premier ministre annonce un nouveau report de la mise en application de la loi sur l’adaptation de la société française au vieillissement : « La loi sera pleinement et totalement en vigueur le 1er janvier 2016 ! ». Un report de six mois. Et un épisode de plus dans le florilège des renoncements gouvernementaux depuis 8 ans ! Une échéance en tout cas confirmée par le cabinet de Laurence Rossignol.

Dans un courrier en date du 9 janvier le directeur de cabinet de la secrétaire d’État chargée de la famille, des personnes âgées et de l’autonomie conforte cette information alors que le deuxième volet de la loi consacré aux établissements fond comme neige au soleil.

Cyril Fernagu rappelle en effet que le gouvernement « s’est engagé à ce que le projet de loi soit définitivement adopté avant la fin de l’année, pour une mise en application au 1er janvier 2016. Adopté en première lecture à l’Assemblée nationale le 17 septembre dernier, il sera inscrit à l’ordre du jour du Sénat d’ici à la fin du trimestre 2015. »

Et le directeur de cabinet de mentionner (avec ironie ?) quelques mesures dites « d’anticipation » :
- revalorisation des salaires de la branche de l’aide à domicile grâce à la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (NDLR : financée par les seuls retraités) ;
- 20 millions d’euros pour l’adaptation des logements à la perte d’autonomie ;
- mise en place d’un plan pluriannuel d’aide à l’investissement pour l’autonomie, également financé par la Casa.

Les prochains rendez-vous de la CFDT Retraités

À l’occasion des prochaines élections départementales (22 et 29 mars) les équipes de la CFDT Retraités interrogeront les élus sur les décisions, résultats et pratiques des Coderpa, CCAS, CIAS, CVS, schéma départementaux de gérontologie, ARS…

Laurent Berger participera à l’animation du stand de la CFDT Retraités du prochain Salon des Seniors (9 au 12 avril).

Le 24e congrès de la CFDT Retraités se tiendra à Nantes du 5 au 7 mai.

Votre contact presse : Daniel Druesne - CFDT Retraités 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19 - Mobile : 06 87 72 86 04 - Courriel : daniel.druesne@retraites.cfdt.fr