Presse


Lettre aux médias n° 5 du 21 décembre 2015


La loi d’adaptation de la société au vieillissement est enfin adoptée par le parlement, après un parcours commencé en juin 2014 ! Son application passe par des décrets que nous demandons le plus tôt possible.

Enfin votée !

La CFDT Retraités a pris acte, avec satisfaction, des votes du 10 et 14 décembre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement par les deux assemblées. Dix années d’attente, de revendications mais aussi de propositions ont été nécessaires pour que le gouvernement et la représentation nationale prennent conscience de la réalité des personnes âgées en perte d’autonomie et de la situation de leurs proches.
L’allongement de la durée de la vie est une chance. Encore fallait-il prendre à bras le corps la réalité que la perte d’autonomie survient de plus en plus tard et que la personne âgée et sa famille se trouvent dépourvues quand elle arrive.

Certes, cette loi n’est pas suffisamment aboutie, notamment sur son volet Ehpad. L’accueil des personnes âgées en établissement nécessite plus qu’une réforme tarifaire. Mais elle a le mérite de consolider une première étape sur la reconnaissance des besoins du vieillissement dans le respect de la dignité de la personne âgée.

La CFDT et CFDT Retraités avaient de longue date fait des propositions pour que le financement de la perte d’autonomie soit solidaire et partagé par tous. Et nous avons toujours assumé notre position et nos propositions sur le financement. Notamment par la contribution additionnelle de solidarité et d’autonomie (Casa : 700 millions d’euros en 2016) payée par les retraités.

Nous avons sans relâche contribué largement à l’avancée de cette loi. La carte pétition lancée en octobre 2013 : « Perte d’autonomie. Pour une prise en charge de tous » a réuni des milliers de signatures, recueillies les unes après les autres, après une présentation des enjeux. Plus de 34 000 cartes adressées en une semaine à la Présidence de la République. Rendons ici hommage à l’ensemble de ces adhérents et militants qui ont toujours été présents sur le terrain pour porter les revendications de la CFDT Retraités mais aussi auprès des différents ministres qui ont porté cette loi.

Les décrets vont suivre et demanderont toute notre attention. Nous aurons à faire vivre cette loi sur le terrain au plus près des bénéficiaires. Le conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) et le Haut Conseil seront opérationnels dans les mois prochains. Des lieux où siègeront les organisations syndicales représentatives des retraités et personnes âgées. À nous de remplir cette fonction pour répondre aux attentes de celles et ceux que nous représentons.Tout commence…

Dominique Fabre, Secrétaire générale de la CFDT Retraités


LES RENDEZ-VOUS MANQUÉS

L’histoire de la loi a aussi été marquée par une longue série de rendez-vous manqués
Nicolas Sarkozy
Annoncée comme priorité du quinquennat 2007, par Nicolas Sarkozy, dans son programme électoral, elle sera reportée plusieurs fois pour cause de crise économique.
La réforme de la dépendance sera néanmoins annoncée pour une mise en œuvre en 2013.

François Hollande
La réforme de la dépendance était son engagement numéro 18 lors de la campagne présidentielle. François Hollande assure lors de son discours du 25 janvier 2013 qu’elle « sera prête d’ici à la fin de l’année ».
Il faudra encore attendre deux ans !

Abandon ou report n’ont jamais constitué une politique !

Bien des points restent encore à gagner :
- pour assurer le financement des objectifs définis par l’ambition initiale de la loi ;
- pour garantir en toutes occasions l’affectation des ressources ;
- pour faire évoluer cette loi trop modeste sur le plan du financement ;
- pour exiger le second volet de la loi sur les établissements d’hébergement.

En chiffre
France métropolitaine :
Rapport de la population des 65 ans ou plus par rapport à la population des 15-64 ans

1999 : 24,4
2040 : 44,7
Source Insee

Votre contact presse : Daniel Druesne - CFDT Retraités 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19 - Mobile : 06 87 72 86 04 - Courriel : daniel.druesne@retraites.cfdt.fr