Presse


Lettre aux médias n°14 du 20 septembre 2012


Édito

L’heure est-elle à la stigmatisation des retraités ?

Voulu ou pas, le récent rapport de la Cour des comptes stigmatise les retraités. La CFDT Retraités considère comme essentiel le redressement des comptes publics et notamment ceux de la Sécurité sociale.
Alors parlons sans détour :
- l’harmonisation du taux de la CSG avec celui des salariés se justifie si les recettes dégagées sont sanctuarisées sur le budget de prise en charge de la perte d’autonomie ;
- la suppression de l’abattement de 10 % sur les pensions, en matière d’impôt sur le revenu, n’a de sens que dans le cadre d’une véritable réforme fiscale équitable et progressive qui ne saurait se limiter aux seules niches fiscales des retraités.

La CFDT Retraités s’inscrit dans la solidarité entre les générations. Dès lors, elle exprime également son inquiétude sur la montée du chômage, et rappelle sa solidarité avec les personnes les plus éloignées de l’emploi : les jeunes, les chômeurs de longue durée, les chômeurs âgés privés de ressources…

Dans la période de crise actuelle, les revendications que nous défendons constituent des droits élémentaires des populations que nous représentons :
- le droit à la dignité par une prise en charge solidaire de la perte d’autonomie, pour un coût de 7 milliards soit 0,3% du PIB, condition indispensable pour le respect des personnes en situation handicapante ;
- le droit à la satisfaction des besoins élémentaires des retraités et personnes âgées par un niveau minimum de pension qui leur permette de vivre. Ainsi, 1 300 000 retraités (source Insee) perçoivent une pension inférieure au seuil de pauvreté de 964 euros ;
- le droit à la santé et à l’accès à des soins de qualité sur l’ensemble du territoire. La CFDT Retraités revendique une meilleure répartition des professionnels de santé pour assurer la permanence des soins. Elle souhaite la réduction du reste à charge des patients et s’oppose aux dépassements d’honoraires.
Ces revendications seront défendues à l’occasion de la journée d’action intersyndicale du 11 octobre 2012.

Michel Devacht, Secrétaire général de l’Union confédérale CFDT des retraités


Manifestation intersyndicale des retraités

Le 11 octobre 2012, dans la semaine qui précède la Semaine bleue, traditionnellement consacrée aux personnes âgées, l’intersyndicale des retraités composée de la CFDT, la CFTC, la CFE-CGC, la CGT, l’UNSA et la FGR-FP (retraités de la fonction publique) se retrouve, à l’exception de FO, pour une manifestation publique.

Une manifestation avant tout décentralisée pour marquer la présence et l’actualité des revendications des retraités. Compte tenu des intentions affichées de dialogue social du gouvernement et de la volonté exprimée d’apporter des réponses à certaines de nos revendications, les initiatives sont dirigées vers les représentants de l’État en particulier les préfectures. L’objectif est bien, pour la CFDT Retraités, au plus près des populations concernées, de partout faire entendre la voix des retraités. Pour eux-mêmes, pour les jeunes et la société toute entière.


Election dans les TPE : les retraités aussi

En novembre et décembre prochain, un évènement majeur va marquer l’actualité syndicale en France : l’élection dans les très petites entreprises (TPE). Après les élections professionnelles dans les entreprises de plus de 10 salariés et la consultation générale dans toutes les administrations des fonctions publiques, le scrutin de novembre-décembre dans les TPE sera un test grandeur nature. Les TPE emploient 4 millions de salariés.
En quoi les retraités sont-ils intéressés ? Les retraités sont souvent des employeurs de leur salarié unique, dans la cadre d’un contrat de travail de gré à gré ou par l’intermédiaire d’un prestataire mandataire (association). L’aide-ménagère, l’employée de maison ou l’auxiliaire de vie qui vient quelques heures par semaine sont alors concernées par cette élection.
Les retraités, par ailleurs employeurs sans toujours le savoir, sauront informer leur salarié sur les enjeux d’un tel scrutin.


Réussir l’enquête : « conditions de vie des retraités modestes »

La CFDT Retraites fait de la lutte contre les basses pensions une priorité. Identifier les difficultés de vie des retraités modestes, c’est vérifier et orienter avec plus de pertinence, nos revendications en la matière. C’est l’objet de l’enquête qui vient d’être lancée, le 13 septembre à Paris. Destinée à être réalisée au dernier trimestre de 2012, elle marquera la singularité de la CFDT Retraités. Résultats attendus début février.


Rencontre nationale des mandatés CFDT Coderpa

Représenter la CFDT et son Union territoriale de retraités (UTR) au sein du Comité départemental des retraités et des personnes âges (Coderpa : un organisme de consultation des politiques départementales en direction des retraités et de la gérontologie près du président de chaque conseil général) suppose compétence et disponibilité. Compte tenu de l’actualité politique et des différentes initiatives autour des personnes âgées et du fonctionnement des Coderpa, l’UCR invite le 3 octobre un représentant de l’ADF (Assemblée des départements de France) qui fera le point sur le travail engagé dans le but d’harmoniser le fonctionnement des Coderpa.

Votre contact presse : Daniel Druesne CFDT Retraités - 49 avenue Simon Bolivar - 75950 Paris Cedex 19
Mobile : 06 87 72 86 04 - daniel.druesne@retraites.cfdt.fr