Actu revendicative


Lettre aux parlementaires sur le Minimum contributif


La CFDT Retraités s'est adressée aux parlementaires sur l'évolution de la pension minimum contributive.

L’UCR-CFDT constate que les modalités de mise en œuvre de la loi du 21 août 2003 sur le minimum contributif amélioré va entraîner la création de 3 à 4 niveaux de minimum contributif, situation particulièrement injuste et incompréhensible, facteur d’inégalités.

Aussi dans une lettre du 20 août 2004, adressée aux présidents des groupes parlementaires, l’UCR-CFDT demande que lors du débat sur la loi de financement 2005 de la Sécurité sociale, ils imposent un coup de pouce supplémentaire au minimum de retraite du régime général (appelé minimum contributif) à l’exemple de ce qui se fait pour le Smic depuis plusieurs années pour unifier les 6 Smic résultant de la loi sur les 35 heures.

Pour l’UCR cette mesure permettrait d’améliorer la situation des retraites ayant les ressources les plus faibles et pourrait s’ajouter aux dispositions existantes à la loi d’août 2003.

L’UCR-CFDT demande donc l’instauration d’un seul niveau de minimum contributif, harmonisation identique à ce qui se passe actuellement pour les différents taux de SMIC (prévue pour 1er juillet 2005). Et une revalorisation annuelle de ce minimum égale à celle du Smic.