Nos sites locaux


CFDT Retraités Lot

Bienvenue sur le site de l’Union Territoriale CFDT des Retraités du Lot

Nos coordonnées et nos permanences

CFDT Retraités Lot (UTR)
Bourse du travail ; Place Rousseau
46000 Cahors

- 05 65 35 55 03
- 06 45 41 38 20

lot at retraites.cfdt.fr (remplacer at par @)

Nous suivre sur Twiter et Facebook :
https://twitter.com/LotRetraiteCFDT

https://www.facebook.com/CFDTretraitesLot/

Aide à domicile

– Lot Aide à Domicile : Embauche de 30 salariés et création d’un service Jardinage et Bricolage
https://medialot.fr/lot-aide-a-domicile-embauche-de-30-salaries-et-creation-dun-service-jardinage-et-bricolage/

– Crédit d’impôt service à domicile en 2019 (articulation avec le prélèvement à la source :
https://www.notretemps.com/argent/impots/prelevement-source-service-domicile-cheque-janvier,i170481#

Santé : prise en charge des soins

une prise en charge des soins à 100 % d’ici 2021 : lire cet article qui fait le point au 13 juin :
https://www.silvereco.fr/sante-une-prise-en-charge-des-soins-a-100-dici-2021/3199500

Prothèses dentaires, le dispositif pour 2020 lien
https://www.vivamagazine.fr/protheses-dentaires-une-offre-sans-reste-charge-en-2020-173449

Trop ou pas assez d’aides sociales

Après les déclarations du président de la république, deux articles et un dossier à lire :

– Aides sociales suite : La face cachée du non recours....... https://tinyurl.com/y9cn2ej4
– Aides sociales : « il vaut mieux prévenir mais il n’existe pas de vaccin contre la pauvreté » Louis maurin de @Obs_ineg ..…https://tinyurl.com/y9h3h89k
– dossier sur Les Français sont très divisés sur le niveau des aides sociales 40% des Français estiment que le niveau des aides sociales est trop élevé, 32% qu’il est juste ce qu’il faut et 28% pas assez élevé. Mais en les prenant une par une aucune ne doit être réduit selon eux : Concernant la retraite, lavieillesse, la santé et la lutte contre la pauvreté, les aides sociales sont jugées pas assez élevées. Pour le chômage, les Français sont plus partagés. https://elabe.fr/aides-sociales/

Minimum vieillesse : un allocataire sur deux se perçoit en mauvaise santé

En 2012, 47 % des allocataires du minimum vieillesse en France métropolitaine se perçoivent en mauvaise ou très mauvaise santé, alors que ce n’est le cas que de 15 % des personnes de 60 ans ou plus. Ils sont également plus nombreux à déclarer être atteints d’une maladie chronique (70 % contre 57 %), à faire état de limitations d’activité importantes (44 % contre 16 %) et à être en situation de détresse psychologique (29 % contre 15 %). Cet état de santé dégradé concerne davantage les allocataires les plus pauvres, ainsi que ceux entrés avant 65 ans dans le dispositif, notamment en raison d’une situation de handicap, d’invalidité ou d’inaptitude au travail.
Lien : http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/minimum-vieillesse-un-allocataire-sur-deux-se-percoit-en-mauvaise-sante

Réforme des retraites : la consultation est lancée.

Quelle sera votre retraite demain ? Si vous avez un avis, c’est le moment de l’exprimer. Le gouvernement dévoile des axes de la réforme et lance une consultation citoyenne à partir du 31 mai.
Quelle sera votre retraite demain ? Si vous avez des idées, c’est le moment ! Vous êtes trop jeune, encore en pleine activité ? Justement, la prochaine réforme des retraites, c’est pour vous. Prendre le pouls de l’opinion, recueillir ses remarques, identifier les points de consensus (et d’opposition) face à la future réforme des retraites, tels sont les objectifs du dispositif de participation citoyenne mis en place le 31 mai 2018 par le Haut-Commissariat à la réforme des retraites.

La consultation comprend plusieurs étapes : le 31 mai un "atelier de prospective collaborative" réunit 20 Françaises et Français de profils divers au ministère des Solidarités et de la Santé. Ils se livreront à un exercice de projection afin d’évaluer à l’horizon 2040 les impacts des mesures qui pourraient être prises en 2019, lors du lancement de la réforme.

Tout connaître de la situation des retraites avec le rapport 2018 du COR
http://www.cor-retraites.fr/article519.html

Rappel du lien de consultation :
https://participez.reforme-retraite.gouv.fr

N’oubliez pas le site de consultation CFDT :
https://www.parlonsretraites.fr/questions

A lire

– Santé : les EHPAD privés rapportent gros aux propriétaires :
https://www.francetvinfo.fr/societe/prise-en-charge-des-personnes-agees/sante-les-ehpad-prives-rapportent-gros-aux-proprietaires_2792597.html#xtor=EPR-502-[newslettervideo]-20180610-[video1]

– Le patient acteur de la santé : table ronde d’une heure 30...

– Enfin une façon positive de montrer la vieillesse…. https://tinyurl.com/y7hx8a54

Actualité de la santé

1- La recherche sur les cancers progresse à pas de géant. Sein, poumons, rein, pancréas : plusieurs types de cancers sont concernés. Lien :
https://www.notretemps.com/sante/traitements-des-cancers-4-nouveautes-porteuses-d-espoir,i170171?utm_campaign=news%20edito%20-%20jeudi%2007/06/18%20NON%20ABO&utm_content=nt_www_direct_inscription&utm_id=201539101&utm_medium=email&utm_source=Newsletter%20Editoriale

2— Pour comprendre le débat sur la maladie d’Alzheimer et le déremboursement des médicaments}}}

– Les traitements médicamenteux utilisés pour ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer seront totalement déremboursés. Un article de Notre temps
https://tinyurl.com/y8jm33nl

– Un article d’AgeVillage
http://www.agevillage.com/actualite-16537-1-alzheimer-le-grand-leurre.html

– La maladie d’Alzheimer ne va pas exploser, voici pourquoi :
https://tinyurl.com/y78xfvw6

– Maladie d’Alzheimer : savoir, ou ne pas savoir ?
https://tinyurl.com/ycnmzcrh

– Pourquoi les médicaments anti-Alzheimer font plus de mal que de bien
https://tinyurl.com/y8ys76nq

– Alzheimer : 100 conseils
http://eluscvs91.over-blog.com/2018/05/alzheimer-100-conseils.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

3- ALZJUNIOR : LES HALTES REPITS
source Bulletin d’Information du Gérontopôle de Toulouse

La maladie d’Alzheimer touche environ 900 000 personnes en France à ce jour. De nombreuses familles doivent y faire face, les enfants également.
Lorsqu’un grand père ou une grand-mère est atteint par la maladie d’Alzheimer, sa manière de vivre avec les autres se modifie.
Ces changements peuvent être source de questionnements pour les jeunes enfants de la famille. Leur répondre de manière adaptée n’est pas toujours facile pour les adultes qui les entourent.
Le site internet Alzjunior a pour vocation à leur expliquer de manière simple, par des textes et des bandes dessinées, les changements observés chez leur proche. Il va permettre de comprendre que leur grand père ou grand-mère est une personne maladie dont les possibles sautes d’humeur ne sont pas personnellement dirigées contre lui.
La possibilité d’échanger autour de la maladie en famille est une manière d’aider à conserver le lien entre les générations en permettant à chacun de comprendre et accepter les changements observés chez son proche.
Il propose également des jeux à faire seul ou avec son grand père ou sa grand-mère pour continuer à profiter de moments de partage en famille.

http://www.alzjunior.org/

Le plan gouvernemental sur la perte d’autonomie

Après les tensions dans les Ehpad, divers rapports parlementaires très critiques sur le sujet et l’abandon - du moins dans sa forme initiale - de la réforme de la tarification lancée par le précédent gouvernement, les annonces de la ministre des Solidarités et de la Santé étaient particulièrement attendues. Celles-ci n’ont pas manqué et Agnès Buzyn a présenté un ensemble très complet de mesures. Difficile de ne pas remarquer que ces mesures concernent presque exclusivement la prise en charge de la dépendance en établissement et que la question de l’autonomie à domicile est réduite à la portion congrue.
Lire cet article :
https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer/?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281163835&nl=1

– Alire le dossier du SYNCASS CFDT
https://www.syncass-cfdt.fr/actualites/communiques-de-presse/1250-les-dossiers-du-syncass-cfdt-un-grand-plan-dependance-ou-un-enieme-saupoudrage

Actualité de la semaine

9/6
Ce qui frappe dans les réaction sur le plan « grand âge », c’est la quasi absence de réactions des représentants des bénéficiaires de ces mesures. Il faut faire avec eux pas en les ignorant. Ce n’est donc pas d’une consultation dont on a besoin mais d’un véritable dialogue.
La présentation répétée de la perte d’autonomie en fait un destin inéluctable pour les personnes âgées
Minimum vieillesse : 1 allocataire sur deux se perçoit en mauvaise santé et un sur quatre n’a pas de complémentaire santé. 14 % d’entre eux déclarent avoir renoncé, pour raisons financières, à des consultations de médecin et 31 % à des soins dentaires, https://tinyurl.com/yalukz97
10/6
On regrettera l’absence de la transition démographique, du développement durable, et de la valorisation du bénévolat, mais ce texte ouvre un débat qui espérons le ne se tarira pas. https://tinyurl.com/y8wrk2z8
11/6
Enfin une façon positive de montrer la vieillesse…. https://tinyurl.com/y7hx8a54
Bonne nouvelle : la convention d’objectifs de la CNAV met en avant la prévention de la perte d’autonomie qui distinguera l’action vers les « fragiles », de l’action en amont qui se fera hélas sans le concours des réseaux associatifs et syndicaux. https://tinyurl.com/y7tx7qmo
12/6
des associations dénoncent les effets de la loi Elan pour les personnes handicapées L’AN doit voter cette loi. 7 associations expriment leur colère devant un texte qui prévoit de faire passer de 100% à 10% la part des logements neufs accessibles. https://tinyurl.com/yblad9f4
12/6 : A propos de la consultation gouvernementale sur les retraites (voir le lien : https://participez.reforme-retraite.gouv.fr
1/4 Bien conçu, le site porteur de la consultation sur les retraites, porte en germe une série d’impasse qu’il faudra corriger. https://participez.reforme-retraite.gouv.fr/
2/4 La consultation vise les futurs retraités, et n’ouvre pas hélas le débat sur les inégalités intra retraités : écart de niveau de vie et d’espérance de vie, isolement, pénalisation des basses pensions, accès aux soins…
3/4 La consultation sur les retraites aurait du faire partie d’un thème plus large : la transition démographique caractérisé par une place grandissante des personnes âgées.
4/4 Ce qui est sous entendu dans cette consultation retraite c’est que les retraités sont une charge. Elle ignore le rôle social du bénévolat dans notre société. 15 à 20 ans en bonne santé les retraités sont actifs et ont un apport hélas non quantifié aux biens communs.
13/6
– La prévention, ce n’est pas une histoire de pognon mais d’engagement européen à gagner 2 ans d’espérance de vie en bonne santé. N’est-ce pas plus noble dans l’engagement…. https://tinyurl.com/y8qxw2kr
— A lire dans @NotreTemps de juillet, l’édito de @Guerin_Serge sur les soi-disant privilèges des retraités, ainsi que le résumé de l’enquête IPSOS montrant que 83% des français ne pensent pas que les personnes âgées soient des privilégiés.
14/6
« 8 % des plus de 60 ans sont dépendants. Le combat consiste à faire que ces 8 % diminuent.. » @mamontchamp . Souhaitons que ce soit cet objectif et non celui du « pognon » qui soit le fondement de la nouvelle loi de 2019 sur la perte d’autonomie.
– Certains auront tort de croire qu’une faible mobilisation des retraités ce jour serait le signe d’une acceptation de la situation. Ce qui est en cause, c’est trouver des formes d’action pour une catégorie de population qui ne peut faire grève. https://tinyurl.com/y9kofrd7
– Près d’un Ehpad sur deux confronté à des difficultés de recrutement selon le ministère de la solidarité : http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er_1067.pdf
15/6
– Aides sociales suite : La face cachée du non recours....... https://tinyurl.com/y9cn2ej4
– Aides sociales : « il vaut mieux prévenir mais il n’existe pas de vaccin contre la pauvreté » Louis maurin de @Obs_ineg ..…https://tinyurl.com/y9h3h89k
– On ne peut pas dire « nous avons sacrifié les politiques de prévention » comme le fait Agnès Buzin, et faire voter l’article 18 de la loi Elan. https://tinyurl.com/ycluvvsq
– Rapport du CORde 2018 :
- 1 : Il faudra bien dans la réforme des retraites mettre en œuvre une politique de réduction des inégalités.
2- Il faudra bien que le débat sur les retraites aborde l’érosion des pensions mais aussi des droits des futurs retraités.

Les études sur les basses pensions

En application de la loi n°2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraite, l’une des missions du Conseil d’orientation des retraites est « de produire, au plus tard le 15 juin, un document annuel et public sur le système de retraite, fondé sur des indicateurs de suivi définis par décret au regard des objectifs énoncés ». Dans le cadre de la préparation du rapport annuel de juin 2018, le présent dossier est consacré à l’approfondissement des indicateurs.

La protection des assurés aux revenus d’activité les plus faibles et la lutte contre la pauvreté des personnes âgées s’appuie sur des dispositifs propres au système de retraite visant à assurer un minimum de pension aux affiliés d’une part, et sur des dispositifs non contributifs garantissant un niveau de vie minimal aux seniors qui en bénéficient d’autre part. L’existence de minima de pension et de vieillesse, conjugués aux autres dispositifs de solidarité (droits familiaux et conjugaux, validation des périodes de chômage et de maladie) protège assez efficacement les retraités français contre le risque de pauvreté comparativement à nos voisins européens : la France présente un taux de pauvreté des séniors (plus de 65 ans) parmi les plus faibles d’Europe (8,2 % contre 14,6 % dans l’UE en 2016).

La première partie du dossier décrit les dispositifs en vigueur en France et analyse les profils comparés des bénéficiaires.

La deuxième partie s’interroge sur les évolutions possibles des filets de sécurité pour les assurés d’un système de retraite réformé.

La troisième partie complète l’analyse des mécanismes redistributifs en faveur des assurés aux revenus les plus modestes, en s’intéressant aux mécanismes de plafonnement des assiettes de cotisations et de prestations, en France et à l’étranger
Pour davantage de détails : suivre le lien ci dessous.
http://www.cor-retraites.fr/article516.html

Tout connaître sur les retraités

Le rapport annuel (édité par la DREES) décrivant la situation des retraités vient de paraître. Vous y trouverez une masse d’information. Il montre l’ampleur des inégalités au sein des retraités, sujet sur lequel le silence est assourdissant.
Pour le télécharger :
http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/panoramas-de-la-drees/article/les-retraites-et-les-retraites-edition-2018

Pratique

– Calculer son APA :
https://sweet-home.info/fiches-pratiques/evaluez-votre-apa/

– Travaux de rénovation énergétique : quelles sont les aides financières ?
https://www.senioractu.com/Travaux-de-renovation-energetique-quelles-sont-les-aides-financieres_a20952.html

– Services à domicile de qualité certifiés NF Service
Ce dispositif, géré par AFNOR Certification, a d’ailleurs été reconnu comme équivalent à une évaluation externe, exigée pour le renouvellement d’autorisation qui encadre ce métier. Toutes les fédérations professionnelles ont soutenu ce projet.
La particularité de la certification NF est de s’appuyer exclusivement sur une norme française (NF X 50-056). Elle fixe des exigences précises (et publiques) pour chaque étape d’une prestation de service délivrée au domicile, notamment pour publics vulnérables : une éthique exigeante (respect du lieu de vie du client, de son intimité, de sa culture, en toute confidentialité), une relation client claire (réponse aux besoins, écoute, un service adapté), des professionnels compétents et qui agissent pour détecter et traiter les dysfonctionnements. AFNOR Certification s’assure du respect de ces critères une fois par an et réalise, lors de l’audit, une visite chez un client.

Liste accessibles sur le lien :
https://procontact.afnor.org/

Tarif des EHPAD

Les tarifs des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) en 2017

En 2017, le prix médian d’une chambre seule en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) s’élève à 1 953 € par mois (prix calculé sur 6 140 EHPAD). C’est 4 € de plus que le prix médian constaté sur les tarifs 2016 (calculé sur 6 717 EHPAD).

La CNSA a analysé les prix et tarifs 2017 des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) disponibles sur son portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr (nouvelle fenêtre). Cette analyse montre que la moitié des EHPAD a un tarif inférieur à 1 953 € par mois et l’autre moitié, un tarif supérieur à ce montant. C’est 4 € de plus (+0,2 %) que le prix médian constaté sur les tarifs 2016. À titre de comparaison, en décembre 2017, l’INSEE annonçait une augmentation des prix à la consommation de 1,2 % sur un an.

La variabilité du prix hébergement entre les EHPAD est importante : pour 10 %, ce prix est inférieur à 1 674 euros par mois, et pour 10 % des EHPAD, ce tarif est estimé à plus de 2 819 euros par mois.
Des prix médians comparables à ceux de 2016
Ainsi, par jour et par personne,
le prix médian 2017 d’un hébergement permanent s’établit à 59,44 € pour une chambre seule (prix majoritairement proposé), soit 0,19 € de plus (+0,3 %) que le tarif médian constaté l’an dernier ;
le tarif dépendance médian 2017 varie entre :
5,47 € pour une personne âgée faiblement dépendante (GIR 5-6), soit 0,04 € de moins (-0,7 %) que le tarif médian constaté l’an dernier,
et 20,35 € pour une personne âgée fortement dépendante (GIR 1-2), soit 0,07 € de moins (-0,3 %) que le tarif médian constaté l’an dernier.
Le tarif dépendance n’a pas augmenté pour la moitié des EHPAD, quel que soit le niveau de dépendance.

Le tarif médian d’une place en EHPAD souvent supérieur au niveau de vie des personnes de 75 ans et plus
L’analyse de la CNSA montre que le tarif médian d’une place en EHPAD (1 953 €) est souvent supérieur au niveau de vie des personnes de 75 ans et plus (1 740 €). Le prix médian d’une chambre seule représente ainsi 112 % des revenus moyens d’un foyer de retraités.

De nombreux facteurs explicatifs des écarts de prix
La variabilité des prix entre les EHPAD reste importante : moins de 1 674 € par mois pour 10 % des EHPAD, plus de 2 819 € par mois pour 10 % des EHPAD.

Pour en savoir plus, consultez l’analyse complète : https://www.cnsa.fr/documentation/analyse_statistique_prix_2017_des_ehpad_vf.pdf

Quel est le niveau de vie et le taux de pauvreté dans ma commune du Lot

Le comparateur des territoires, réalisé par le Compas, bureau d’études spécialisé dans l’analyse des données sociales, en partenariat avec la Gazette des communes et l’Observatoire des inégalités, permet d’accéder à différents indicateurs qui situent les niveaux de vie pour toutes les communes de France métropolitaine. Une nouveauté dans ce comparateur : la mise à disposition du taux de pauvreté pour chaque commune, comparable, comme ces autres indicateurs, à celui de niveau départemental et national.
Rendez vous sur le site (lien ci dessous) définissez la région Occitanie, puis le département, et ensuite choisissez la commune. Le graphique qui apparaît compare votre commune à la moyenne lotoise et à la moyenne française pour le niveau de vie médian et les 10 % les plus riches et les 10 % les plus pauvres.

lien : http://www.comparateur-territoires.fr/niveaux-vie/

Pour une politique transversale en faveur de la société de la longévité

Trois articles de Serge Guérin un des spécialistes des questions du vieillissement, à lire sur le site qui rassemble enseignants et chercheurs.

– Chapitre 1« Pour une politique transversale en faveur de la société de la longévité : penser la transition démographique » par serge Guérin
https://tinyurl.com/y8r4vu6p

– Chapitre 2 : "Pour une politique transversale vers la société de la longévité", passer de la cure au « care "
https://tinyurl.com/ychg9pkw

– Chapitre 3 Pour une politique transversale vers une société de la longévité : faire réussir la société du soin
https://tinyurl.com/y77dkbsd

5 conseils santé pour gagner 10 ans d’espérance de vie

Source AgeVillage
L’Ecole de santé publique à l’université d’Harvard aux Etats-Unis a comparé l’espérance de vie et l’état de santé de 80 000 femmes et 45 000 hommes, suivis pendant 34 ans. Ceux qui respectent cinq conseils d’hygiène de vie saine voient leur espérance de vie augmenter de 14 ans pour les femmes et 12 ans pour les hommes.

5 conseils santé pour gagner 10 ans d’espérance de vie | AgeVillageVous n’en serez pas surpris, il s’agit de ne pas fumer, de pratiquer une activité physique régulière (30 minutes par jour), d’avoir une alimentation équilibrée (5 fruits et légumes par jour), de surveiller son poids (IMC) et de consommer modérément de l’alcool (pas plus d’un verre et demi par jour pour les femmes, deux verres pour les hommes).

L’étude montre que les personnes ayant suivi ces bonnes habitudes avaient également 82% de risques en moins de mourir d’une maladie cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral, et 65% de risques en moins de mourir d’un cancer.

Un des auteurs de l’étude Frank Hu déplore la faible adhésion à ces conseils simples des populations, partout dans le monde. Il recommande le déploiement de campagnes de santé publique sur l’importance d’une nourriture saine et le renforcement d’environnements favorables à des styles de vie plus actifs.

Stimulez votre cerveau au quotidien

— Il est démontré que les relations sociales que nous entretenons ont un impact direct sur le fonctionnement du cerveau et la plasticité cérébrale.

Maintenir une vie relationnelle active avec sa famille, ses amis, ses voisins, ses collègues ou rencontrer de nouvelles personnes est donc primordial pour la santé du cerveau.

Les interactions sociales ont un effet anti-stress et protègent des effets néfastes de l’isolement. Elles stimulent les fonctions cognitives comme la perception, la mémoire, les émotions, etc.

dialogueUne étude récente a ainsi montré que les personnes avec une vie sociale plus développée connaissaient une détérioration de la mémoire plus lente que les autres.

Alors pourquoi ne pas faire des sorties entre amis, au théâtre ou au cinéma ? S’inscrire dans un club de lecture, à des cours de cuisine ou de musique ? Aller faire du sport à plusieurs ? S’investir au sein d’une association ?

Ou tout simplement discuter avec vos enfants, petits-enfants ou amis ? Car échanger avec autrui constitue un très bon exercice pour stimuler votre cerveau à travers la nécessité de rester attentif et de se rappeler de ce qui vous a été dit.

Fédération pour la Recherche sur le Cerveau
28 Rue Tronchet, 75009 Paris
01 58 36 46 46
contact@frcneurodon.org

Pour comprendre le débat sur le « 5ème risque »

Cet article de Serge Guérin spécialiste du vieillissement, permet de faire un tour d’horizon relatives au 5ème risque et à son financement.
https://www.telos-eu.com/fr/perte-dautonomie-et-le-5e-risque-revint-par-la-fen.html

– Quelles pistes pour financer l’aide à l’autonomie demain ?
Source www.agevillage.fr

La fausse opposition entre rester à domicile ou aller en EHPAD : quelles alternatives

logements intermédiaire : un-panorama des alternatives à l’ehpad ?
https://sweet-home.info/2018/02/15/logements-intermediaire-un-panorama-des-alternatives-a-lehpad/

Réforme des retraites

– Une émission qui rassemble les éléments du débat.
https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-23-avril-2018

– le site de consultation gouvernemental ouvert en Mai :
www.participez.reforme-retraite.gouv.fr

– Ouverture des premiers échanges visant à construire un système universel de retraite
Source www.senioractu.fr

Actualité de la prévention

— Santé publique : comment encourager l’activité physique ?

Comme l’ensemble des pays développés, la France a connu, au cours du XXe siècle, une progression spectaculaire de l’espérance de vie, notamment en raison de la fin des grandes maladies de carence nutritionnelle. En parallèle, les modes de vie ont évolué vers une plus grande sédentarité et une alimentation de plus en plus riche. En conséquence, des pathologies comme les cancers, les maladies cardio-vasculaires ou encore l’obésité ont augmenté. Ce constat formulé en 2000 dans un rapport a abouti au lancement du premier Programme National Nutrition Santé (PNNS 2001-2005) dont l’un des objectifs était d’augmenter l’activité physique journalière. L’inspection générale des affaires sociales et l’inspection générale de la jeunesse et des sports viennent de présenter un rapport sur les actions menées en matière d’activités physiques et sportives. La mission devait également se pencher sur la mise en place des « maisons du sport santé » annoncée par le Président de la République, avec l’objectif « de garantir un accompagnement personnalisé des personnes atteintes d’affection lourdes (obésité, maladies cardiovasculaires, diabètes, etc.) mais aussi désireuses de se remettre en forme ». Retrouvez une sélection de rapports sur ce sujet, rendus publics au cours des dix dernières années.
Evaluation des actions menées en matière d’activité physique et sportive à des fins de santé
DUPAYS Stéphanie, BOURDAIS Fabienne, KIOUR Abdelkrim, DE VINCENZI Jean-Pierre
Inspection générale des affaires sociales ; Inspection générale de la jeunesse et des sports (2018)
lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/184000215-evaluation-des-actions-menees-en-matiere-d-activite-physique-et-sportive-a-des-fins?xtor=EPR-526

Promouvoir l’activité physique et sportive pour tous et tout au long de la vie : des enjeux partagés dans et hors de l’école
DEGUILHEM Pascal, JUANICO Régis Premier ministre ; Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports ; Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche ; Secrétariat d’Etat aux sports (2016)
lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/164000592-promouvoir-l-activite-physique-et-sportive-pour-tous-et-tout-au-long-de-la-vie-des?xtor=EPR-526

Activité physique et prévention des chutes chez les personnes âgées
Institut national de la santé et de la recherche médicale (2015)
lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/154000352-activite-physique-et-prevention-des-chutes-chez-les-personnes-agees?xtor=EPR-526

Inégalités sociales de santé en lien avec l’alimentation et l’activité physique
Institut national de la santé et de la recherche médicale (2014)
lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/144000279-inegalites-sociales-de-sante-en-lien-avec-l-alimentation-et-l-activite-physique?xtor=EPR-526

Dispositif d’activités physiques et sportives en direction des âgés
RIVIERE Daniel Ministère des personnes âgées et de l’autonomie ; Ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (2014)
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/144000035-dispositif-d-activites-physiques-et-sportives-en-direction-des-ages?xtor=EPR-526

Un site Toulousain indispensable

https://www.ensembleprevenonsladependance.fr/

Le blog www.ensembleprevenonsladependance.fr a été créé à l’initiative du CHU de Toulouse et de ses partenaires impliqués dans la création de l’ISV, Institut des Sciences du Vieillissement et de Prévention de la Dépendance.

Ce blog présente l’enjeu fondamental que constitue la prévention de la perte d’autonomie, alors même qu’est ouverte une vaste consultation nationale sur la réforme du financement de ce problème de société. Vous y trouverez des informations sur le contexte social et économique du vieillissement de la population en France, les signes de la perte d’autonomie, les structures médicales et de recherche consacrées au vieillissement et l’ISV, Institut des Sciences du Vieillissement et de Prévention de la Dépendance, créé par le CHU de Toulouse, l’Université Paul Sabatier, le PRES Université de Toulouse et l’Inserm Midi Pyrénées. Vous pouvez également y lire les témoignages de chercheurs, médecins et personnalités au sujet de l’enjeu dépendance et accéder à un espace Presse spécialisé dans ce domaine.

Actualité des aidants

– Projet de directive européenne pour les aidants.
Alors qu’un projet de directive européenne concernant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents et aidants est actuellement en discussion, Matignon sollicitait la semaine dernière un entretien avec le collectif Je t’aide. Sa présidente, Claudie Kulak, lève le voile sur une rencontre porteuse d’espoir.
La directive européenne, qui a pour but de permettre aux femmes de mieux investir le marché du travail, contient des mesures relatives à la parentalité mais aussi au rôle d’aidant.
Elle propose notamment plus de souplesse dans l’organisation du travail en cas de besoin (horaires flexibles, télétravail…) mais aussi un congé rémunéré pour les aidants de cinq jours par an.
Lien : http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=1311&langId=fr

Prévention de la perte d’autonomie dans le Département du Lot

La loi sur le vieillissement de 2015 a mis en place des conférence de financeurs afin de définir une politique départementale de prévention de la perte d’autonomie.
La délibération pour le Lot est à télécharger ci dessous.

Actualité de la perte d’autonomie

– Les 10 règles d’or pour aider un proche âgé à son domicile. Lien :
https://www.autonom-ease.com/les-10-regles-d-or-pour-aider-un-proche-age-a-son-domicile--1021077-actualite.xhtml?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

– UN SPOT VIDÉO SUR LES SIGNES DE FRAGILITÉ DES PERSONNES ÂGÉES
Un des défis de notre société est de maintenir les fonctions et l’autonomie avec l’avance en âge.

La fragilité est un syndrome clinique qui précède la dépendance et se manifeste par une perte de poids involontaire, baisse de force musculaire, fatigue, lenteur de marche, grande sédentarité. La fragilité est réversible, la dépendance ne l’est plus. L’apparition d’un état fragile doit être reconnu, ses causes recherchées et une prise en charge adaptée (avec une place importante pour l’exercice physique).

Afin d’aider les professionnels de santé, et l’entourage des patients le Gérontopole, avec le soutien de la CNSA et de l’ARS (Équipe Régionale Vieillissement et Prévention de la Dépendance), vient de réaliser un spot de prévention qui a pour but d’alerter les personnes de + 65 ans sur ces signes.

https://www.ensembleprevenonsladependance.fr/prevenir-la-dependance/un-spot-video-pour-la-prevention-de-la-fragilite-des-personnes-agees/

Disparités entre départements de l’Occitanie dans l’attribution de l’APA

Disparités entre départements de l’Occitanie dans l’attribution de l’APA

Dans le rapport de a cour des comptes qui vient d’être publié, la presse n’a pas évoqué ce qu’a soulevé la cour. Les disparités sont illustrées à travers une carte de France très éloquente.

Accompagné du commentaire suivant :En 2015 le montant annuel moyen de l’APA par bénéficiaire était de 45 % supérieur dans le Lot par rapport à la lozère, comme le montre le tableau suivant.

Pour compléter il faut regarder les évolutions, qui s’expliquent par la hausse de bénéficiaires de l’APA, et par l’évolution du budget dédié à l’APA.

– La hausse du budget dédié à l’APA est constaté dans la majorité des départements sauf le 09, le 11, le 30, le 32 et le 82.

– La hausse du nombre de bénéficiaires est constatée partout sauf dans le 09, le 11 et le 82.
Le 48 a une progression de 34 % en 5 ans, loin devant les autres départements dont la progression oscille entre 18 % pour l’aveyron à 1 % pour le 81.

Ci dessous le graphique reproduisant les évolutions du montant moyen annuel par bénéficiaires de l’APA issues du tableau ci dessus.

Une dernière statistique peut expliquer aussi les fortes différences. Le taux de bénéficiaires rapporté à la population de plus de 75 ans varie de 28,8 % en Aveyron à 16,6 dans l’Aude. Par ailleurs la répartition entre domicile et établissement est très différente entre les départements. Le 48 a davantage d’APA en établissement que l’APA à domicile. En revanche le 31, le 32, le 34, le 46, le 65, ont développé le maintien à domicile.

Dossier à télécharger

Projet régional de santé (PRS) de l’Occitanie

Le projet de PRS vient d’être publié pour une consultation publique jusqu’au 20/5/2018
La phase de consultation réglementaire a démarré le 20/02/2018, pour la validation du Projet Régional de Santé (PRS) de l’Occitanie.
Le projet actuel résulte d’une année de travaux, ayant mobilisé de nombreux acteurs de santé et partenaires de l’Agence Régionale de Santé.
Il tente de concrétiser l’ambition et les engagements régionaux pour la santé de la population de l’Occitanie, en phase avec la Stratégie Nationale de Santé, tout en conservant la nécessaire différentiation régionale.

Tous les documents constitutifs du PRS sont disponibles dans la page https://prs.occitanie-sante.fr/

Avis du conseil départemental du Lot sur le PRS :
https://tinyurl.com/ydefk76o

Quelques observations : Il y a beaucoup de choix intéressants mais rien de très concret sur les déserts médicaux, la structuration de l’offre de soins, la prévention de la perte d’autonomie, sur la lutte contre les disparités d’attribution de l’APA, et encore moins sur la réduction du reste à charge. Ce projet de plan s’inscrit dans un ensemble de plans nationaux qui comportent beaucoup de belles intentions qui se heurterons à la réduction des moyens (hôpitaux) ou la stagnation (EHPAD).
Le bilan des PRS précédents n’est pas fait véritablement, et la multitude des dispositifs mis en place laisse perplexe le lecteur.

Notre courrier aux 4 parlementaires du Lot à propos du 1 % maladie sur les pensions ARRCO et AGIRC

"Mesdames et Messieurs les parlementaires
Pour les raisons évoquées dans cette note (disponible sur demande à la CFDT retraités) nous vous demandons d’intervenir pour que cesse l’iniquité frappant 15 millions de retraités, ceux percevant la retraite ARRCO-AGIRC qui ont vu leur CSG augmenter mais qui continuent à cotiser pour 1 % sur cette pension, alors que l’augmentation de la CSG a toujours été présenté comme compensé par la suppression de la cotisation maladie. (suite dans le document à télécharger)

ContratSocialRetraitésActifs

Donner toute sa place aux retraités dans une société qui vieillit

1 Malgré les rapports soulignant combien le vieillissement de la population est une opportunité pour la société, la CFDT constate :
1.1 Les retraités sont considérés comme des citoyens de seconde zone, qui certes peuvent encore voter, mais qui se voient imposer des décisions, sans aucune concertation, sans dialogue social.
1.2 Les retraités sont présentés comme un problème : Ils représenteraient ainsi des charges, car inactifs, et malades….
1.3 Les retraités ont des engagements citoyens, associatifs, et solidaires, ils contribuent à la cohésion sociale, et évitent souvent à la société de se déliter, et apportant ainsi leur part pour conforter le développement économique et social du pays.
2 Dans ces conditions nous avons besoin d’un vrai contrat social entre la société et les retraités, fondé sur :
2.1 La prise en compte du poids démographique des retraités comme une réalité et une opportunité ;
2.2 la solidarité intergénérationnelle
2.3 La solidarité entre les retraités au bénéfice des plus démunis
2.4 La reconnaissance du rôle positif et productif des retraités dans la cohésion sociale et le développement économique :
2.4.1 par leur engagement citoyen et associatif…
2.4.2 par leur rôle dans la solidarité familiale ;
2.4.3 par leur poids économique
2.5 La vérité sur la réalité disparate de la situation des retraités :
2.5.1 Des cotisations insuffisantes par rapport aux actifs, mais pas de progression de pouvoir d’achat.
2.5.2 Moins frappé par la pauvreté, mais subissant des inégalités scandaleuses.
2.5.3 La baisse de niveau de vie à partir 2020 (prévisions du COR), accélérée avec les mesures prises en 2017 (hausse de la CSG sans compensation, report de la date d’augmentation des pensions, augmentation du forfait hospitalier se répercutant sur les cotisations mutualistes..)
2.5.4 Les Restes à charges accrus
2.5.4.1 de la perte d’autonomie et ses disparités géographiques,
2.5.4.2 de la couverture mutualiste pénalisante pour les retraités ;
2.5.4.3 Le développement des inégalités avec l’âge (Rapport OCDE)
2.6 La reconnaissance pleine et entière de la citoyenneté des Retraités qui ont droit comme toutes les catégories sociales, au dialogue social sur leur avenir.

#PréventionPerteAutonomie

1/10 : Objectif : Gagner 2 ans d’espérance de vie en bonne santé à l’horizon 2020 : prévention et dépistage afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens de tous âges.

2/10 : Les enjeux 2018 de l’aide à domicile très bien décrit en vidéo https://tinyurl.com/ydf7nbld

3/10 : La perte d’autonomie n’est pas une maladie mais un handicap résultant de facteurs multiples, aggravants. Les pistes de prévention sont connues depuis longtemps, encore faut-il les mettre en œuvre de façon massive et non parcimonieuse.

4/10 : Au lieu de se plaindre de la charge de la perte d’autonomie, la CNSA et les Conseils Départementaux devraient sur la base de la loi ASV, contribuer à une réelle dynamique de prévention, et ne pas sombrer dans la technocratie. https://tinyurl.com/y79eg3yl

510 : La prévention c’est d’abord faciliter la mobilité : Améliorer l’accessibilité des transports et des infrastructures physiques ; le transport collectif ou le déplacement à la demande. Pas un mot dans le schéma Lotois..https://tinyurl.com/ycx9uf23

6/10 : lutter contre le non recours aux aides : 4 freins empêchent le recours aux aides : manque d’information, le fait de trouver des solutions dans l’entourage, la complexité administrative, le reste à charge trop élevé. ; https://tinyurl.com/yaqzz9mw

7/10 : Pour continuer à vivre chez vous le plus longtemps possible il faut Adapter son logement. Des solutions existent pour améliorer le logement, le rendre plus sécurisant et plus adapté.
https://tinyurl.com/yc3t5twp

8/10 : Permettre aux personnes âgées d’être des citoyens actifs. Les soutenir davantage, car le vieillissement actif et en bonne santé contribue à atténuer l’impact du vieillissement démographique. https://tinyurl.com/y7b728hj

9/10 : Le manque de lien social et l’isolement social entraîne une perte d’identité et d’égalité dans la société. Celui qui reste seul se sent banni. Il doit se battre contre l’a priori social. https://tinyurl.com/yar7r7oh

10/10 : Favoriser l’autonomie par des solutions d’assistance à l’autonomie à domicile utilisant les nouvelles technologies (TIC) https://tinyurl.com/y8eqtlmv

Conclusion : Quand reparlera-t-on de ce plan de prévention car les conférences de financeurs répondent imparfaitement à l’objectif, ignorant la nécessaire mobilisation des communes et des associations :
https://tinyurl.com/ycmen844

Tour de France des inégalités

Etape1/10 : –Arrêtons de parler du retraité moyen, sans évoquer les disparités ; Invitation à un Tour de France des Inégalités : 1/10 / Le niveau de pension moyen selon le régime s’étale autour d’une moyenne à 1300 € de 190 à 2500….voir page 43 du rapport annuel de la DREES sur les retraités
lien :
http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/panoramas-de-la-drees/article/les-retraites-et-les-retraites-edition-2017

Etape 2/10 /Les écarts d’espérance de vie : Les hommes cadres vivent en moyenne 6,3 ans de plus que les hommes ouvriers, dans les conditions de mortalité de 2000-2008.
lien :https://www.insee.fr/fr/statistiques/2022138

Etape 3/10 : La distribution des ressources des retraités : En 2013, Les 10 % les plus pauvres du Lot gagnent 4 fois moins que les 10 % les plus « aisés » du 31

étape 4/10 : L’évolution du pouvoir d’achat par génération entrée en retraite, varie de façon inquiétante (source Rapport du COR)

Etape 5/10 : Disparités d’attribution de l’APA ; Pour 100 personnes âgées de plus de 60 ans, le nombre de bénéficiaires de l’APA varie du simple au double entre l’Aude et l’Aveyron ! Vivrait-on en mauvaise santé dans le 12 ?

Etape 6/10 : Le taux d’accueil en EHPAD varie beaucoup entre départements : L’Aveyron a 50 % de plus de places que le Gard ! Quelle logique si ce n’est de capter des financements qui auraient pu aller à la prévention de la PA.

Etape 7/10 : ;L’accès aux soins. La densité de généralistes varie dans le Lot pour 1000 hab de 0,36 à Lacapelle à 1,2 à Montcuq.

Etape 8/10 : La médiane de revenu des plus de 75 ans dans le Lot et en Occitanie est inférieure à la moyenne nationale sauf pour Montpellier et Toulouse qui a une médiane supérieure de 22 % sur Villefranche de Rouergue.

Etape 9/10 : La CNSA, publie les prix de 36 EHPAD du département du Lot pour 2017. Pour une chambre seule, le reste à charge varie de 43€ à 83€/jour…mais plus de 100€ sur Toulouse….https://tinyurl.com/ycqyy55l

Etape 10/10 : La pension des hommes étaient supérieures en 2015 de 65 % et de 33 % pour la pension totale. https://tinyurl.com/y8euwoa9

Etape 11/10 : Pour terminer ce tour de France, la lecture du nouveau baromètre du CGET est instructive ; https://tinyurl.com/ya4tz3x7 et le tchat du Monde https://tinyurl.com/yc9y3qaa sur les inégalités dans le Monde