Actu revendicative


Mai 1968 - mai 2008 : nous occupons toujours les amphis !


N'en déplaise à nos détracteurs, les soixante-huitards au travail ou en université il y a 40 ans, sont toujours sur la brèche en 2008. Les Universités du temps libre ont vécu un essor qui assure leur présence dans toutes les villes universitaires.

Désolé, jeunes gens du Nouveau Siècle, mais vos prédécesseurs poursuivent toujours leurs études. Ou plutôt, les études les ont rattrapés : partout en France sont nées et se développent les « Universités du temps libre ». Parce que « retraite » n’a jamais signifié « mort de l’esprit ».

Créée à Toulouse, puis à Rennes, il y a trente ans, l’Université du troisième âge est devenue en Bretagne l’Université du temps libre. Elles fonctionnent sous le contrôle de l’Université elle-même, garante de la qualité des connaissances qu’elle diffuse. Ouvertes à tous les âges, elles maintiennent un lien entre les générations.

Voici quinze ans, naquit l’Université du temps libre de Lille sous l’impulsion de pionniers dynamiques soutenus par les facultés, certaines municipalités et nombre d’administrations soucieuses de maintenir chez les travailleurs libérés de leurs obligations professionnelles une activité intellectuelle probante, de leur permettre de se cultiver, de perfectionner leurs connaissances, de rester des acteurs avertis de la vie sociale.

Une université gérée par ses adhérents

Et ça marche ! Plus de mille étudiants aux cheveux grisonnants occupent, toute la semaine durant, les amphis de Lille, Roubaix, Tourcoing et Villeneuve d’Ascq où leurs sont proposés des conférences, des ateliers qui touchent aussi bien à la philosophie qu’à l’art, la littérature, les sciences, la médecine, les langues, bref tous les domaines de la vie de l’esprit.

Des professeurs de l’Université animent ces activités à la fois riches, intenses, et à la portée de tous. D’ailleurs la vie de l’Université du temps libre ne se résume pas au suivi passif des cours : les membres de l’association sont invités à prendre en mains la gestion du quotidien, l’élaboration des programmes, à rechercher, année après année, des innovations pour échapper au ronronnement que les années distilleraient insidieusement dans le quotidien de la vie de cette grande famille.

Car on peut parler effectivement d’une « famille » : là se créent des contacts personnalisés, des amitiés qui habillent les rapports humains d’une franche cordialité. Des voyages culturels mensuels, des moments de convivialité, des commissions de travail distillent ce parfum de solidarité qui imprègne les relations humaines au sein de cette communauté qui se veut intellectuelle, mais également humaniste.

« Telle est la dynamique de notre association, à celle-ci s’ajoute la disponibilité de ses bénévoles », affirme le président Bernard Duchateau. « Je suis certain que nous ferons de l’Université du temps libre cet acteur incontournable de la sphère culturelle qu’elle mérite d’être », ajoute le directeur, David Vallin.

Bernard Tettelin

En savoir plus

Site de celle de Lille : www.nordnet.fr/utl-lille

L’association internationale des Universités du troisième âge s’active : www.aiuta.org. Elle tient son congrès en septembre 2008 à Turin. Pour découvrir l’Université du temps libre, la plus proche tapez ce nom dans votre moteur de recherche… Et surfez !

Toulouse propose 250 conférences et ateliers

Par exemple, pour l’année 2007-2008, l’Université du temps libre de Toulouse propose 249 conférences et ateliers qui abordent la littérature, l’histoire, l’art, le théâtre, la géographie, la géopolitique, la philosophie, sans oublier les ateliers mémoire et l’informatique.