Notre activité


Notre ADN, débattre et proposer


Dans un contexte de crise sociale et sociétale, la CFDT, première organisation syndicale française, a très vite appelé, par la voix de son secrétaire général, à un grand débat national et dans les territoires.

Après avoir été repoussée par le Premier ministre, cette proposition s’est finalement imposée. Ce premier trimestre 2019 est marqué par l’ouverture de ce Grand débat.

Nombre de débats se sont déroulés à l’initiative des adhérents de la CFDT Retraités sur la base de propositions communes aux travailleurs et aux retraités.

La CFDT revendique la tenue d’une conférence sociale et un « Grenelle du pouvoir de vivre ». Sans oublier la transition écologique, incontournable et indissociable d’une justice sociale.

Le « Grenelle du pouvoir de vivre » concerne aussi les retraités. Depuis l’élection du président Macron, la CFDT Retraités et ses équipes n’ont cessé d’interpeller le gouvernement et les parlementaires pour faire part de leurs revendications et de leurs propositions, notamment sur le pouvoir d’achat des retraités mais aussi sur leur pouvoir de vivre décemment leur retraite !

La CFDT Retraités sera partie prenante de toutes les actions confédérales. La crise actuelle, révélatrice d’un profond sentiment d’injustice sociale, doit conduire, par le débat, et en dehors de toute violence, à de réelles avancées sociales.

Les adhérents sont tous invités à l’autre grand débat, interne celui-là, qu’est la tenue de notre prochain congrès. C’est un moment fort où les délégués de chaque Union territoriale CFDT de retraités peuvent s’exprimer, où nous confrontons nos idées et où nous adoptons nos orientations pour l’avenir. Ces décisions vous appartiennent. C’est l’essence même d’une organisation démocratique.

Dominique Fabre, secrétaire générale de la CFDT Retraités.