Notre activité


Le site des retraités CFDT, une vitrine accessible à tous


Le site cfdt-retaités.fr permet un contact direct avec, entre autres, les retraités. Il rend visible la CFDT Retraités. Il contribue à donner une image positive de notre syndicalisme retraité et à susciter l’adhésion. Le nombre de visiteurs, en moyenne environ 200 000 par mois, témoigne de l’intérêt que salariés et retraités y portent.

Dans la période sanitaire que nous vivons, la communication numérique prend une place grandissante dans le quotidien de nos concitoyens par la messagerie, les appels vidéo, la recherche documentaire, la télémédecine, les réseaux sociaux, etc. Au fil du temps, la CFDT Retraités a su se saisir de cette technologie pour offrir aux adhérents, mais aussi au grand public, un outil performant, à la fois sur la qualité des informations, la mise à jour en temps réel et la réactivité dans les domaines les plus variés qui dépassent les problèmes des seuls retraités.

Les objectifs de cfdt-retraités.fr sont : couvrir en priorité l’actualité concernant les retraités et les personnes âgées, répondre à leurs préoccupations, les informer sur nos propositions et revendications et moyens d’action.

Notre site donne une image attrayante et dynamique du syndicalisme de la CFDT Retraités, tant par les services rendus comme la qualité et la fiabilité des informations, que par la proximité apportée par les sites locaux actifs. Et finalement il favorise l’adhésion.

En dépit du nombre grandissant des sites d’information sur les thématiques de la retraite et de la vieillesse, la fréquentation de notre site reste très élevée avec une fréquence moyenne supérieure à 6 000 visites par jour.

La recherche de l’information pratique motive nos visiteurs

Nos deux guides grand public sont en ligne : Guide des retraites et Guide de l’autonomie. Chacune des 112 fiches est assortie d’un forum. Ces guides attirent la majorité de nos visiteurs et parmi eux de nombreux salariés préparant leur retraite.
La très grande majorité de nos visiteurs (85 %) accèdent à notre site après avoir tapé leur question dans un moteur de recherche (Qwant, Bing, Google...).

Pour nous, militants, l’échange questions-réponses des forums constitue une véritable source d’informations et un observatoire des nombreuses vicissitudes rencontrées par les assurés sociaux. Quels organismes sont mieux placés qu’une organisation syndicale comme la CFDT pour répondre à toutes les questions relevant de la retraite, des maladies professionnelles, de l’exposition à l’amiante, de l’invalidité, du droit du travail, du droit administratif et fiscal, des statuts multiples de travailleurs en France et dans les relations internationales, tant d’autres sujets comme la perte d’autonomie et parfois les interactions entre toutes ces thématiques ?

La qualité des réponses apportées fait le succès de nos deux guides. Elle n’est possible que grâce au concours d’un réseau de militants retraités mais aussi d’administrateurs CFDT dans les organismes, d’une bonne connaissance des ressources documentaires et d’une solide expérience partagée. De plus, les réponses sont apportées dans un délai court, ce qui est très apprécié des internautes.

Comme nous aimons à le rappeler en toute occasion : « Les renseignements donnés par notre site sont permis par le bénévolat des militants et les cotisations des adhérents. Vous appréciez, rejoignez-nous ! »

Recueil d’échanges remarquables dans nos forums

Au travers de ces quelques lignes et pour illustrer le propos, voici un florilège des situations rencontrées.
Ainsi parmi les personnes les plus vulnérables, des bénéficiaires du RSA se voient refuser par l’assurance retraite, par une interprétation abusive de la loi, l’Aspa à 65 ans, sous prétexte qu’ils n’ont pas droit à la retraite à taux plein. On prive des personnes pauvres de 361 euros de plus par mois entre 65 et 67 ans.

Dans les interprétations abusives, on relève également le refus de justifier le versement de cotisations au titre l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) pour les conjoints (surtout épouses) de militaires dont les cotisations sont à la charge de l’État sous couvert d’une prétendue prescription. Elles sont privées de droit à retraite pour la période d’inactivité.

Comment ne pas être scandalisé face à la complexité du dispositif de départ anticipé des travailleurs handicapés qui dépend de l’âge de départ, des durées d’assurance, des durées cotisées et des preuves à apporter pour justifier du taux d’incapacité, quand parfois ce sont des handicaps de naissance ou contractés dans leur jeunesse. La récente circulaire produite par l’assurance retraite (Cnav) compte 56 pages dont 20 au titre des annexes. Ce qui n’empêche pas les oublis comme celui d’appliquer la majoration spécifique légale attribuée pour pallier l’insuffisance de trimestres. Cette majoration n’est pas intégrée au logiciel de l’assurance retraite et donc source d’erreur humaine.

Parmi les injustices légales, les polypensionnés de la Fonction publique : ils voient leur pension du régime général calculée, comme c’est la règle, sur les 25 meilleures années, mais comme ils n’atteignent pas ce seuil, la règle de l’écrêtement ne permet pas d’écarter les années à faibles salaires (travail saisonnier, etc.) de sorte que la moyenne servant au calcul de cette retraite est fortement réduite.

Gilbert Jérôme

Réponses à la carte

Tout militant tenant une permanence ou sollicité dans le cadre de « réponses à la carte » peut nous interroger. Soit il pose une question dans le forum sous la fiche concernée du guide (www.cfdt-retraités.fr), soit il nous écrit par courriel (web@retraites.cfdt.fr).

Les fiches pratiques les plus lues

Quatre cent visites par jour pour la retraite pour invalidité des fonctionnaires (leur dispositif est différent de celui du régime général). Parmi les 66 fiches du Guide des retraites, la fiche 40 bat des records en ce moment.
310 visites par jour pour le « à savoir avant la retraite si invalidité ou inaptitude au travail ». Les salariés du privé sont aussi confrontés à des problèmes d’inaptitude au travail et viennent lire la fiche 9 du Guide des retraites.
300 visites par jour pour l’obligation alimentaire envers ses ascendants. Dans les 46 fiches pratiques du Guide pour l’autonomie, la plus lue est la fiche 7.
Le nombre de visites indiqué correspond à la moyenne des 90 jours précédents.