Notre activité


Refonder l’Europe


Le monde entier nous envie l’Europe. Mais alors, pourquoi ce malaise et cette forte abstention aux dernières élections ? Les forums citoyens, les conseils de quartiers… Depuis 2002, ceux-ci sont obligatoires pour les communes de plus de 80 000 habitants. Que leur reproche-t-on ?

Refonder l’Europe

Le monde entier nous envie l’Europe. Mais alors, pourquoi ce malaise et cette forte abstention aux dernières élections ? (57,46 %). Pour Jacques Delors, « l’explication essentielle est que les peuples ont peur de la mondialisation, de l’avenir et se replient sur eux-mêmes ». Comment améliorer le système ? Doit-on changer le système électoral ? : « Dans chaque pays, ce sont les partis nationaux qui présentent des candidats aux élections européennes. Mais au niveau européen, ce ne sont plus des partis nationaux mais des groupes de parlementaires européens (le parti populaire, les socialistes, les verts…). De fait, selon Dieter Grimm, professeur de droit, le lien direct entre l’élection et son député est brisé. »

Aussi, aux dernières élections, nous avons élu pour la première fois le président de la commission européenne. Certains pensent que les politiques ont refusé d’assumer leurs choix au niveau européen. Et ils ont oublié d’informer leurs concitoyens, tout comme les médias. Les citoyens se sentent abandonnés par l’État. Ils se méfient des politiques et ne leur font plus confiance (voir la politique agricole commune). Aujourd’hui face au désastre humanitaire créé par la crise des migrants, et aux attentats de Paris, l’Europe saura-t-elle retrouver ses valeurs de solidarité ?

Démocratie participative

Les forums citoyens, les conseils de quartiers… Depuis 2002, ceux-ci sont obligatoires pour les communes de plus de 80 000 habitants. Que leur reproche-t-on ? Ce sont les initiés qui prennent la parole. Ils sont plus informatifs que participatifs. La mairie informe de ses décisions. Rendez-nous leur ambition ! C’est aux citoyens de leur redonner du sens. « On ne peut pas résumer l’exercice de la démocratie à la figure du citoyen-électeur, affirme Pierre Rosanvallon. Il faut désormais penser les figures nouvelles du citoyen-surveillant, du citoyen-juge, et du citoyen-contrôleur. »

Citoyens tirés au sort

L’Islande après la crise de 2008 et l’effondrement de ses banques a souhaité changer de constitution. En 2011, une commission, composée de parlementaires et de citoyens tirés au sort, a été chargée de réécrire la constitution.