Nos droits


On est tous donneurs d’organes


Il y avait, en 2017, en France, 23 828 patients en attente d’un organe et près de 5 500 greffes à partir de donneurs décédés ont été réalisées.

Les trois grands principes de la loi de bioéthique sont le consentement présumé (nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus présumés), la gratuité du don, et l’anonymat entre le donneur et le receveur.

Mais nous pouvons exprimer de notre vivant notre refus d’être prélevés en nous inscrivant sur le registre national des refus ou en le faisant savoir par écrit ou à des témoins.

En savoir plus

L’Agence de la biomédecine répond à vos questions sur son site « dondorgane.fr » ou à son numéro vert 0 800 20 22 24.