Notre activité


Partout parlons laïcité


Suite à la lecture du dossier sur la laïcité (La laïcité, un socle pour le vivre-ensemble), vous avez été nombreux à réagir, à proposer vos analyses parfois de façon tranchée. C’est un signe de vitalité et de qualité du débat qu’il faut poursuivre. Pour nous y aider, nous partageons deux expériences de terrain.

Le Bureau fédéral de la Fédération des services a consacré une de ses dernières rencontres à la question de la laïcité et du vivre ensemble. Les participants avaient à leur disposition des documents volontairement disparates, des dessins (nos illustrations), des titres de journaux, des textes fondateurs, des outils militants. Ils étaient invités, à les regarder, à les commenter, puis de passer du commentaire à la discussion à partir de « moi, là où je travaille, où je vis ».

C’est ainsi que les participants ont pu concrétiser et approfondir le sujet. La laïcité n’est pas une simple opinion mais la liberté d’en avoir une. Elle garantit à tous, quelles que soient nos convictions philosophiques ou religieuses, de vivre ensemble dans la liberté de conscience et de pratiquer ou pas une religion. Elle renvoie également à un principe d’unité rassemblant les hommes de différentes religions au sein d’une même société.

Les guides de l’Observatoire de la laïcité

- Laïcité et collectivités locales
- Laïcité et gestion du fait religieux dans l’entreprise privée
- Laïcité et gestion du fait religieux dans les structures socio-éducatives
- Laïcité et gestion du fait religieux dans les établissements publics de santé
- Laïcité et gestion et construction des lieux de cultes

www.gouvernement.fr/documents-de-l-observatoire-de-la-laicite

Limitation proportionnée

La laïcité garantit à chacun la liberté de conscience, ce qui inclut la liberté de croire ou de ne pas croire. Elle garantit le droit d’exprimer publiquement ses convictions, quelles qu’elles soient, dans la limite de l’ordre public et de la liberté d’autrui. Elle garantit la neutralité de l’État, condition de l’impartialité de l’État et des services publics vis-à-vis de tous les citoyens, quelles que soient leurs croyances et leurs convictions. La République laïque garantit ainsi l’exercice de tous les droits civils quelles que soient les convictions ou les croyances de chacun.

Dans les entreprises, si les libertés individuelles sont garanties, l’expression des convictions religieuses peut être limitée par le règlement intérieur si la nature des tâches à accomplir le justifie, à condition que la limitation soit proportionnée au but recherché.

Idées reçues

De son côté, le syndicat Interco de l’Essonne a organisé une journée conférence le 20 février avec l’appui des retraités CFDT. Une cinquantaine de participants des collectivités territoriales, des services sociaux, de la petite enfance, de l’animation et de la culture, confrontés à leur vie professionnelle et sociale ont identifié les vraies conceptions de la laïcité. Ils ont apprécié la complémentarité avec les devises républicaines pour favoriser le vivre ensemble. Nicolas Cadène, rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, a rappelé l’histoire, les valeurs et les principes de la laïcité et ceux de notre République.

Les salariés de ces secteurs ont fait part à la fois des obstacles pour faire vivre l’égalité et la laïcité : discriminations, attitudes de rejet, communautarisme dans les quartiers ; mais aussi des bonnes pratiques : lutte contre les précarités, l’éducation parentale et scolaire, l’insertion sociale et professionnelle, le soutien à la vie associative, leviers indispensables pour la cohésion sociale. Une journée salutaire pour sortir des idées reçues sur la laïcité.

Jacques Rastoul et Gérard Lopez

Et de la CFDT

- Le fait religieux en entreprise
- Vivre ensemble, travailler ensemble. Déclaration intersyndicale du 6 juin 2015

Collection, « Vivre ensemble, travailler ensemble »