Action internationale


Petit quiz sur la corruption dans le monde


L'association Transparence International France est la section française de Transparency International, la principale organisation de la société civile qui se consacre à la transparence et à l'intégrité de la vie publique et économique pour lutter contre la corruption dans le monde. Corruption ? Et si on en parlait ?

1. Quel est le montant des pertes subies par les pays du Sud à cause des paradis fiscaux ?
- a) Près de 800 milliards d’Euros par an
- b) 10 fois l’équivalent de l’aide internationale
- c) Un investissement dans la formation de 6 millions de fonctionnaires qui permettrait d’assurer l’accès à la santé et l’éducation de tous

Réponses A + B + C : si 80 milliards d’euros environ sont transférés des pays du Nord vers le Sud, 800 milliards d’Euros sont perdus chaque année en flux illicites.

2. A quel rang se situe la France dans l’indice de perception de la corruption 2010 de Transparency International ?
- a) Parmi les cinq premiers pays comme les moins corrompus
- b) Devant les États-Unis et la Grande-Bretagne
- c) Au 25e rang, entre l’Uruguay et l’Estonie

Réponse C : En 2010, la France arrive au 25e rang du classement. Si elle est moins mal classée que l’Espagne (30e rang), l’Italie (69e rang), elle demeure derrière de nombreux États européens tels que la Suède (4e rang), les Pays-Bas (7e rang), et le Royaume-Uni (20e rang). Les États-Unis arrivent au 22e rang du classement.

3. Quel est le point commun entre l’affaire du sang contaminé, l’attentat de Karachi, l’affaire Woerth – Bettancourt et le procès Chirac sur les emplois fictifs ?
- a) une condamnation des élus impliqués pour financement occultes ou abus de confiance
- b) des soupçons de conflits d’intérêts et d’abus de confiance qui ont jeté le doute sur l’intégrité de la classe politique française
- c) un contournement de la loi sur les conflits d’intérêts

Réponse B : aucune condamnation n’a été prononcée à ce jour. les procès sont toujours en cours, depuis 9 ans pour Karachi (faits de corruption active et passive dans le cadre du financement d’Edouard Balladur en 1995). Très peu de règles existent en matière de conflits d’intérêts et celles qui existent ne sont pas contrôlées.

4. En France, le lobbying n’est ni défini, ni réglementé. Concernant l’opacité des relations entre parlementaires et acteurs privés, TI France propose :
- a)une plus grande transparence avec l’instauration d’un registre obligatoire et public des lobbyistes
- b) la suppression du lobbying des entreprises au sein du Parlement
- c) la prévention des dérives pouvant relever du conflit d’intérêt, du trafic d’influence ou de la corruption avec la mise en place d’un code de bonnes conduites et de règles claires des responsabilités

Réponses A et C : Transparency France n’a pas pour objectif de supprimer le lobbying mais d’aboutir à une représentation et un accès équitable des intérêts économiques, sociétaux, environnementaux, culturels dans les débats publics, ainsi que d’éclairer les citoyens sur les modalités réelles de prises de décision des représentants politiques.

5. Dans l’affaire des biens mal acquis, trois chefs d’États africains (Gabon, Congo, Guinée équatoriale) sont poursuivis en justice parce qu’eux et leurs proches possèdent :
- a) 60 millions d’euros de patrimoine immobilier en France
- b) des dizaines de voitures de luxe
- c) des millions d’euros sur de nombreux comptes bancaires

Réponses A + B + C : les trois familles au pouvoir affichent un patrimoine exorbitant sur le sol français qui ne correspond nullement à leurs salaires de fonctions. Elles sont accusées d’avoir détourné des fonds publics à leurs profits alors que deux tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté.

6. A votre avis, combien a coûté la corruption aux Emirats arabes entre 1950 et 2000 ?
- a) 10 milliards de dollars
- b) 100 milliards de dollars
- c) 1 000 milliards de dollars

Réponse C : selon l’Arab anti-corruption organization, la totalité des pertes dues à la corruption et aux malversations financières correspond à près d’un tiers du revenu total gagné par les pays arabes en 50 ans.

En savoir plus

Transparence International France, 41 rue Ybry, 92200 Neuilly-sur-Seine. Tél. : 01 55 61 37 90 ; www.transparence-france.org