Actu revendicative


Petit quiz sur le partage des richesses


Les commentaires vont bon train actuellement sur l'écart des niveaux de vie entre les plus riches et les autres. Qu'en est-il exactement ? Plutôt qu'un long discours, nous vous posons quelques questions.

1. D’après une étude Crédit Suisse, les millionnaires en dollars ne sont qu’un peu plus de 24 millions dans le monde. Ainsi 0,5% de la population dispose de 35,5% de la richesse de la planète. Où trouve-t-on le plus de millionnaires en Europe ?
- a) L’Allemagne
- b) La Grande-Bretagne
- c) La France
- d) La Suisse

Réponse : Selon une étude du Crédit Suisse, il s’agit de la France. Notre pays arrive au 3e rang mondial après les États-Unis et le Japon. Nous hébergeons 2,2 millions de millionnaires pour un peu plus de 60 millions d’habitants, soit 10% du total. Crédit Suisse affirme que l’Italie n’héberge que 6% de millionnaires, la Grande-Bretagne et l’Allemagne 5%. Une belle niche électorale pour Sarkozy. (Source : Alter Eco)

2. La fraude aux prestations sociales est dans le collimateur des pouvoirs publics. Mais les chasseurs de fraudeurs ne s’attaquent qu’au petit gibier. Le gros peut, quant à lui, continuer à proliférer tranquillement. La fraude aux prestations sociales concerne environ 1,1% des prestations versée soit 674 millions d’euros. Mais selon vous, à combien s’élève la fraude aux prestations patronales ?
- a) 1 milliard d’euros
- b) 5 milliards
- c) 15 milliards
- d) 25 milliards

Réponse : N’exagérons pas ! Cette fraude ne se situe que dans la fourchette des 15,5 à 18,7 milliards. Selon la Délégation nationale à la lutte contre la fraude, elle représente 6 à 7,5% des cotisations versées par les employeurs. La cause principale : le travail non déclaré. À cela s’ajoute une fraude à l’assurance maladie de 156,3 millions d’euros dont les professionnels de santé seraient responsables pour plus des 2/3 (factures fictives, soins jamais effectués, faux codages…). (Source : Alter Eco)

3. L’éternel recommencement. Qui a déclaré : « Payer des impôts c’est pénible sans aucun doute mais ce serait plus supportable si tous les citoyens étaient également imposés. Ce qui est intolérable c’est que tous ne supportent pas la charge commune : ce sont les pauvres qui paient pour les riches. Plus encore : ce sont les riches qui, de temps en temps, décident d’augmenter le montant des impôts, mais ce sont les pauvres qui paient pour eux. O forfait scandaleux ! Une seule chose m’étonne, dans ces conditions, c’est que tous les pauvres et les indigents n’aillent pas rejoindre les barbares »
- a) Jean-François Copé
- b) Barak Obama
- c) un des candidats à la primaire PS, mais lequel ?
- d) Karl Marx

Réponse : Nous avons tous faux. Il s’agit de Salvien de Marseille, un prêtre du VIe siècle qui vivait dans le sud-est de la Gaule. Il voyait dans l’injustice fiscale un facteur central de la chute de l’empire romain. (Source : l’économie déboussolée : CCFD – Terre solidaire)

4. Le pouvoir d’achat des salariés est en berne et les mesures de rigueur frappent, en France comme en Grande-Bretagne, les plus démunis. Pendant le même temps une petite minorité ne cesse de s’enrichir. Par exemple de combien les patrons anglais des grandes entreprises se sont-ils enrichis ces dix dernières années ? Leur revenu a-t-il été multiplié : -par deux,
- par trois
- ou par quatre ?

Réponse : Ces revenus ont été pratiquement multipliés par trois. Leur bonus a augmenté de 187% et leur rémunération totale de 108%. Mais dans le même temps leurs entreprises perdaient en moyenne 71% de leur valeur en bourse. (Source : le Monde)

Proposé par Guy Gouyet