Nos déclarations


Pour garantir le niveau de vie des retraités, pour une revalorisation des basses pensions, la CFDT Retraités appelle à l’action le 20 septembre


Une fois de plus cette année, et depuis 2013, les pensions ne seront pas augmentées ! Cette situation résulte de l’application de la règle d’indexation des pensions sur l’inflation.

Entre 2013 et 2015, les pensions de retraite ont stagné (une seule augmentation de 0,1 % en 2015) alors que les salaires progressaient de 4,2 %. Ce constat justifie et renforce la revendication de la CFDT Retraités pour une indexation des pensions sur les salaires.

Pour la CFDT Retraités, l’indexation des retraites sur l’indice des prix conduit à un décrochage du niveau de vie des retraités par rapport à celui des salariés.

Pour la CFDT Retraités, l’indexation des retraites sur l’indice des prix provoque une dégradation du taux de remplacement qui se prolongera sur les générations futures.
Nous revendiquons également un montant minimum des pensions, pour une carrière complète, égal à 100 % du Smic net, soit aujourd’hui 1 200 euros mensuels, notamment par la revalorisation du minimum contributif.

Nous appelons conjointement avec l’UNSA Retraités à manifester le 20 septembre pour exprimer notre vive inquiétude face à l’érosion programmée et continue du niveau de vie et du pouvoir d’achat tant pour les retraités actuels que pour les futurs retraités.

Des choix sociétaux sont nécessaires au maintien des droits des retraités, s’agissant de :
- rétablir le lien entre salaires et pensions de retraite par une indexation des retraites sur les salaires ;
- consentir un effort significatif en direction des retraités modestes qui n’ont pas les moyens de vivre décemment même après une vie entière de travail.

Déclaration du bureau national de la CFDT Retraités du 13 septembre 2016