Nos déclarations


Pour la CFDT Retraités, il faut aussi lutter contre la maltraitance passive


La CFDT Retraités attire l’attention des pouvoirs publics sur la maltraitance passive. Ne pas pouvoir s’occuper d’une personne âgée en la laissant assise pendant des heures dans un fauteuil est aussi une maltraitance ! Elle résulte du manque de personnels dédiés aux personnes âgées.

La 7e Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées permet à la CFDT Retraités de dénoncer toutes les formes de maltraitance et notamment la maltraitance passive.

On estime entre 4% et 6% le pourcentage des personnes âgées qui ont connu une forme ou une autre de maltraitance à domicile. La maltraitance des personnes âgées peut entraîner de graves traumatismes physiques et avoir des conséquences psychologiques à long terme.
Il s’agit d’un problème qui risque de s’accroître compte tenu du vieillissement rapide de la population dans de nombreux pays.

Pour la CFDT Retraités, l’accompagnement et la prise en charge du vieillissement de la population doit passer par un nombre plus important de professionnels que ce soit dans le maintien à domicile ou en Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Pour la CFDT Retraités, la possibilité de formation et de reconnaissance des personnels reste un facteur important pour pallier à la maltraitance passive.

La CFDT Retraités continue à revendiquer une prise en charge décente et respectueuse de la personne âgée.

Paris, le 15 juin 2012