Nos déclarations


Pour un nouveau contrat social


Réunie en conseil national, la CFDT Retraités réaffirme son exigence de solidarité entre les générations dans un contexte économique et social difficile. Le redressement des comptes publics et sociaux appelle des efforts solidaires et équitablement partagés.

La Cour des comptes propose de supprimer les dispositifs fiscaux et sociaux qui sont propres aux retraités. À cet égard, la CFDT Retraités déplore dans l’opinion un discours qui cible de plus en plus les retraités.

Si la CFDT Retraités revendique une réforme de la fiscalité qui corrige les inégalités, cette réforme ne peut viser les seuls retraités. La fiscalité est mitée par la persistance de plus de 460 niches. La plupart sont devenues injustifiées et pèsent près de 70 milliards d’euros dans le budget de la nation.

Parce qu’ils sont des citoyens à part entière, les retraités ont des devoirs mais aussi des droits :
- le droit à l’accès aux soins partout et pour tous ;
- le droit à la satisfaction des besoins élémentaires (logement, nourriture…) pour leur permettre de vivre décemment ;
- le droit à la dignité par une prise en charge de la perte d’autonomie, condition indispensable pour le respect des personnes en situation handicapante.

Le Gouvernement vient d’annoncer pour les retraités imposables une cotisation de solidarité autonomie de 0,15% sur leurs pensions, pour alimenter, en 2013, le Fonds de solidarité vieillesse. Pour la CFDT Retraités, cette nouvelle recette doit être impérativement dédiée au financement de la prise en charge de la perte d’autonomie. Elle doit être complétée par un prélèvement sur l’ensemble des revenus, y compris ceux des professions indépendantes (libérales, commerçants et artisans) qui n’y contribuent pas jusqu’à présent alors que tous peuvent bénéficier de la prise en charge de la perte d’autonomie des personnes âgées.

La ministre des Affaires sociales et de la Santé a fixé un délai à l’assurance maladie et aux syndicats de médecins libéraux pour négocier un accord sur les dépassements d’honoraires. La CFDT Retraités continue de s’opposer à ces pratiques de dépassements. Elles sont la cause de difficultés grandissantes de l’accès aux soins pour les personnes retraitées.

Ces revendications sont au cœur de l’action intersyndicale du 11 octobre 2012 à laquelle la CFDT Retraités appelle à participer.