Actu revendicative


Pourquoi une année européenne sur « le vieillissement actif » ?


Detlef Gerhardt est un des fonctionnaires européens de la Direction générale Emploi et affaires sociales de la Commission européenne. A ce titre, il anime l'année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle. Il répond à nos questions.

Un soutien mutuel

Pourquoi une année européenne centrée sur « le vieillissement actif et de la solidarité entre les générations » ?

Le vieillissement démographique est la conséquence d’un acquis majeur de nos sociétés, à savoir une espérance de vie plus élevée. Mais au lieu de se réjouir de ces bonnes nouvelles, les citoyens et les décideurs ont tendance à considérer le vieillissement comme une menace. L’année européenne vise à créer les conditions d’un meilleur avenir pour les jeunes et les seniors dans nos sociétés vieillissantes.

La clé pour cela est de s’assurer que les gens, à mesure qu’ils vieillissent, puissent continuer à contribuer à l’économie et à la société et aussi à vivre de façon autonome. C’est ce que nous appelons le vieillissement actif. Ce n’est donc pas seulement la participation des travailleurs âgés au marché du travail mais aussi leur contribution active à la société par exemple par le bénévolat, ou encore la possibilité de vivre de façon indépendante grâce à un logement et une infrastructure adaptée.

Comment rendre visible cette initiative européenne tout au long de l’année 2012 ?

L’année 2012 vise à encourager tous les acteurs concernés tels que les gouvernements et les administrations, les partenaires sociaux et les citoyens à participer chacun selon ses possibilités et ses moyens. De façon plus précise il s’agit de sensibiliser, d’identifier et de diffuser des expériences et, plus important encore, de favoriser un changement dans les attitudes et les politiques.

Un site a été ouvert sur la Toile pour publier les initiatives importantes de l’année européenne mises en place au niveau national, régional et local (1). Nous invitons donc tous les acteurs concernés, comme les retraités CFDT, à proposer sur ce site des actions spécifiques de sorte que des réalisations tangibles puissent être présentées au cours de l’année 2012.

Est-ce l’occasion de rapprocher citoyens et générations en l’Europe ?

L’année s’adresse aux citoyens de différentes générations. L’expression « la solidarité entre générations » n’est pas seulement limitée aux jeunes soutenant les personnes âgées ou au transfert financier entre générations. Il s’agit plus de proposer des opportunités pour créer un esprit de soutien mutuel et de coopération entre différents groupes d’âge afin qu’ils puissent apporter leur contribution pour améliorer notre qualité de vie et l’avenir de nos sociétés, chaque groupe selon ses besoins et ses capacités.

(1) www.active-ageing-2012.eu

Propos recueillis par Jean-Pierre Bobichon