UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

Actu revendicative


Priorité nationale pour l’accès aux soins


La loi appelée « Hôpital, patients, santé, territoires » est en pleine discussion parlementaire. Une occasion pour faire avancer l'égalité dans l'accès à des soins de qualité pour tous et une meilleure cohérence de ces soins entre médecine de ville et médecine hospitalière.

Nombreux sont ceux qui rencontrent des difficultés pour pouvoir bénéficier de soins de qualité. Divers obstacles conduisent des retraités comme des salariés à reporter des soins nécessaires voire même à y renoncer.

Ceux habitant dans des zones sous-médicalisées ne peuvent consulter un généraliste ou un spécialiste dans des délais compatibles avec leur maladie. Les grandes inégalités dans la répartition géographique des professionnels de santé en sont la cause. La totale liberté d’installation des médecins provoque une inégalité de traitement sur le territoire national.

La permanence de soins mal organisée entraîne la surcharge des urgences hospitalières : elles sont parfois la seule solution pour répondre à un besoin de soins la nuit ou pendant le week-end.

Des obstacles financiers peuvent aussi s’opposer à un bon accès aux soins. Après l’instauration du forfait hospitalier, l’instauration du prélèvement forfaitaire de 1 € sur les actes médicaux, suivie de celle des franchises médicales sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires est une injustice flagrante. La CFDT ne cesse de le dénoncer. Faire payer les malades est contraire à toutes les règles de solidarité. Enfin, les dépassements abusifs d’honoraires se généralisent et tendent à être progressivement admis par le gouvernement.

Celui-ci a persisté dans la mauvaise voie en instaurant une majoration de la taxe sur les complémentaires santé. Les tarifs des cotisations à ces organismes ne peuvent qu’augmenter tôt ou tard. Déjà des augmentations de 5 à 7% sont appliquées sur les cotisations 2009.

La CFDT Retraités exige du gouvernement

Des mesures concrètes et rapides doivent être prises par le gouvernement qui est responsable de la santé publique :
- implantation maîtrisée des professionnels de santé sur tout le territoire ;
- arrêt de la taxation supplémentaire des complémentaires santé sur leur chiffre d’affaires ;
- suppression des franchises médicales ;
- cessation immédiate des dépassements d’honoraires abusifs ;
- instauration d’une carte hospitalière répondant aux besoins légitimes des malades.
François Hun

La CFDT Retraités agit avec les retraités

A l’heure où le débat parlementaire commence sur la loi « Hôpital, patients, santé, territoires », débat qui porte sur l’organisation des soins de ville et des soins hospitaliers, la CFDT Retraités a décidé de mener une action avec ses Unions territoriales.
Un communiqué a été envoyé à la presse. Un projet de tract envoyé à tous les syndicats de retraités (UTR) doit permettre de poursuivre la mobilisation et de faire pression sur le gouvernement. En diffusant ce tract, les retraités CFDT marquent leur volonté de voir changer les choses. Au niveau national (UCR), nous avons envoyé une lettre aux groupes parlementaires. Elle a été communiquée aux UTR qui peuvent contribuer à la mobilisation générale en l’adressant aux parlementaires de leur département.
Cette situation concerne tout le monde. Ensemble nous la changerons.