Notre activité


Projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement


De promesses en promesses, les personnes âgées attendent depuis plus de 8 ans une loi améliorant la prise en charge de la perte d’autonomie.

Les organisations syndicales représentant les retraités et personnes âgées (CFDT, CFTC, CFE/CGC, CGT, FO, Unsa et FGR-FP) avaient participé activement à la concertation préalable à un projet placé sous l’égide de Mme Delaunay, puis de Mme Rossignol.

Le Gouvernement a, entre-temps, annoncé deux reports de la mise en œuvre de cette loi qui, dans un premier temps, devait s’appliquer au 1er janvier 2015, puis au 1er juillet 2015. Nous arrivons au 1er janvier 2016, dernière date annoncée par le Premier ministre.

Depuis longtemps, les personnes âgées ont compris qu’elles n’étaient pas une priorité sociale. La nouvelle génération de retraités n’envisage pas de continuer à être considérée de la sorte. C’est elle qui subit trop souvent la double peine affective et financière. Affective face aux difficultés d’accompagnement de la prise en charge de la perte d’autonomie de leur proche. Et financière face aux baisses de prises en charge, à la hauteur croissante du reste à charge à domicile ou en établissement.

Les organisations syndicales de retraités ont donc décidé d’interpeller ensemble les élus, pour manifester l’urgence sociale que représente la mise en œuvre de cette loi.