Notre activité


Quand le langage se délite


La fin de vie en mots !

L’appétit qui s’en va, des jambes qui ne peuvent plus bouger, des mots qui se bousculent et que l’on ne trouve plus, un sentiment de perte, de peur, l’incapacité de rester seule et l’impuissance de soi et des autres… l’arrivée à l’Ehpad.

Delphine de Vigan dans son roman Les Gratitudes, écrit à base de dialogues entre trois personnages, la vieille dame, sa fille adoptive, son orthophoniste, nous parle de l’affection et de la perte du quotidien, la vie qui s’en va par petites touches.

Par pudeur, on n’ose exprimer son affection, mais le temps presse. Comment dire ? Comment dire merci, avant qu’il ne soit trop tard, un vrai merci. L’expression de votre gratitude, de votre reconnaissance, de votre dette.

Avec délicatesse, attention à l’autre, émotion contenue, avec dignité, sans description impudique, l’auteure nous fait partager un moment intime d’une fin de vie au-delà des mots.

Danielle Rived

Les Gratitudes, Delphine de Vigan, édition Jean-Claude Lattès, 2019, 192 pages, 17 €.