Actu revendicative


Quel indice des prix pour la revalorisation des pensions ?


Les pensions sont revalorisées en fonction de l'augmentation moyenne des prix (hors tabac) d'une année sur la précédente mesurée par l'Insee. Cette augmentation sert de référence pour la revalorisation des pensions des régimes de base (régime général, régime agricole, régime des indépendants) et des fonctionnaires des trois fonctions publiques (loi de 2003). Mais elle sert aussi de référence pour les retraites complémentaires Arrco et Agirc (accord entre patronat et syndicats).

Différents indices dans la presse

La presse utilise le plus souvent un autre indice de l’Insee, celui qui traduit l’augmentation des prix en glissement. Il mesure le taux de l’inflation sur 12 mois. De plus la presse s’appuie parfois sur l’évolution des prix incluant le tabac.

Ainsi pour 2007, vous pouvez lire les chiffres de 1,5% (augmentation des prix en moyenne hors tabac) ou de 2,5% (augmentation des prix hors tabac en glissement de décembre 2006 à décembre 2007) ou même de 2,6% (le même mais incluant le tabac).

L’utilisation de ces différences est cause d’incompréhension. Il est donc nécessaire de donner des explications pour que les choses soient claires.

Deux façons de mesurer l’augmentation des prix

Chaque mois, l’indice des prix à la consommation calculé par l’Insee évolue en plus ou en moins par rapport au mois précèdent. Il est publié mensuellement par l’Insee.

L’évolution globale sur l’année calendaire se mesure, à partir de ces indices mensuels, de deux façons qui sont complémentaires.

1. L’augmentation des prix en moyenne. Cette mesure consiste à « lisser » sur l’année les différentes variations mensuelles. On calcule la moyenne des indices mensuels de l’année en divisant par 12 la somme des indices mensuels. Puis on compare la moyenne des indices de l’année N par rapport à celle de l’année N-1.

2. L’augmentation des prix en glissement. Cette mesure consiste à comparer l’indice des prix au 31 décembre de l’année N à celui du 31 décembre de l’année N-1. Comme on le voit l’indice de décembre sert de référence pour l’année suivante.

Il peut donc y avoir un écart entre le constat de l’augmentation des prix en glissement et celui de l’augmentation des prix en moyenne. Tout dépend de la période dans l’année où se situe la période inflationniste.

Plus les augmentations arrivent tôt dans l’année, plus c’est l’indice d’augmentation en moyenne qui est important. Inversement si les augmentations inflationnistes arrivent tard dans l’année (c’est le cas en 2007), c’est l’augmentation des prix en glissement qui est importante. D’où l’importance d’avoir toujours la vision de l’évolution des deux indices.

Il est utile de rappeler que la hausse moyenne des prix en 2005 et en 2006 était supérieure à celle en glissement. Il est difficile de changer de thermomètre selon la situation.

Exemple d’application avec l’année 2007

Regardons l’application de ces règles au cas des années 2006 et 2007 en utilisant comme référence l’indice des prix à la consommation pour l’ensemble des ménages (hors tabac). Le tableau donne les valeurs de l’indice pour chacun des 12 mois des deux années.

Mois Année 2006 Année 2007
Janvier 111,78 113,19
Février 112,21 113,41
Mars 112,54 113,90
Avril 113,02 114,46
Mai 113,52 114,75
Juin 113,51 114,90
Juillet 113,32 114,60
Août 113,71 114,97
Septembre 113,45, 115,08
Octobre 113,20 115,37
Novembre 113,33 116,02
Décembre 113,59 116,46
Moyenne
annuelle
113,10 114,76

La valeur moyenne de l’indice des prix est 113,10 pour l’année 2006 (moyenne des 12 valeurs de la colonne du tableau pour l’année 2006) et de 114,76 pour l’année 2007 (moyenne des 12 valeurs de la colonne du tableau pour l’année 2007). On arrondit au dixième proche.

L’augmentation des prix en glissement pour 2007 se calcule en divisant l’indice de décembre de l’année 2007 (116,46) par celui de décembre 2006 (113,59). Dans ce cas, l’augmentation des prix en glissement est de 2,5% en 2007.

L’augmentation des prix en moyenne pour 2007 se calcule en divisant la moyenne annuelle de l’année 2007 (114,76) par la moyenne annuelle de l’année 2006 (113,10). Dans ce cas, l’augmentation des prix en moyenne est de 1,5% en 2007.

Cet article décrit les indices calculés par l’Insee, il ne se prononce pas sur la valeur de l’indice de l’Insee, autre sujet de débat.