Action internationale


Qui est Jacques Delors ?


Né à Paris en 1925, Jacques Delors a longtemps milité dans le syndicalisme (la CFTC devenue CFDT) tout en remplissant ses tâches professionnelles. Il a adhéré en 1945 au début de ses activités professionnelles et il est aujourd'hui toujours à jour de ses cotisations.

Coresponsable du Bureau de recherches et d’action
économique (Braec), il a également milité activement au groupe « Reconstruction », vivier de débats
et de réflexions ayant participé à
l’évolution de la CFTC en CFDT.

Après une carrière à la Banque de France
(1945-1962), il a été membre du
Conseil économique et social au titre
de la CFDT à la section investissement
et plan, puis chef de service des
affaires sociales au Commissariat
général au Plan, jusqu’en 1969, où
il fut nommé Secrétaire général
à la formation permanente et à la
promotion sociale (1969-1973).

Quelques mois plus tard, il entra au
cabinet du Premier ministre Jacques
Chaban-Delmas (1969-1972).

Il a été professeur associé à
l’Université de Paris-Dauphine (1974-1979) et a également enseigné à
l’École nationale d’administration
(Ena). Il fut membre du conseil général
de la Banque de France, de 1973 à
1979.

Membre du Parti Socialiste (1974) et de son Comité directeur (1979), il est élu député européen
en 1979 et préside la Commission
économique et monétaire jusqu’en
mai 1981. Il devient alors ministre de
l’Économie et des Finances de François
Mitterrand jusqu’en juillet 1984.

Il est, entre temps, élu maire de la ville de
Clichy-la-Garenne, responsabilité qu’il
exercera jusqu’à sa prise de fonction,
en janvier 1985, en tant que président
de la Commission européenne, où
il assurera trois mandats, jusqu’en
janvier 1995.

Jacques Delors en 1993

D’octobre 1992 à décembre 1999, il préside, à l’Unesco, la Commission internationale sur l’éducation pour le vingt et unième
siècle (rapport publié en 1996). Il a été,
de 1995 à 1999, président du conseil
d’administration du Collège d’Europe (Bruges).

Jacques Delors a créé, en octobre 1996
et animé jusqu’en octobre 2004, le
Groupement d’études et de recherches
« Notre Europe » (www.notre-europe.
eu).

De mai 2000 à juillet 2008 il préside le CERC, Conseil de l’emploi,
des revenus et de la cohésion sociale.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Les indicateurs sociaux (1971), Changer (1975), En sortir ou pas (1985), Le Nouveau concert européen (1992), L’Unité d’un Homme (1994), Combats pour l’Europe (1996). Mémoires, en collaboration avec Jean-Louis Arnaud (2004),
L’Europe tragique et magnifi que, en collaboration avec « Notre Europe » (2006).

Entretien exclusif avec Jacques Delors

Sommaire d’un dossier spécial de 11 articles :
- Jacques Delors, un désir permanent d’améliorer la société
- Lexique
- L’Europe : « la compétition stimule, la coopération renforce, la solidarité unit »
- L’agriculture n’est pas une activité comme les autres
- Jusqu’où élargir l’Europe ?
- « Pour une politique commune de l’énergie »
- « La convention collective summum du socialisme démocratique »
- Des rapports au CERC pour décrire la réalité et la dénoncer
- Écartés avant la retraite, oubliés après
- Qui est Jacques Delors ?
- Le livre des « Mémoires » de Jacques Delors