Actu revendicative


Raymond Martin nous a quitté


Raymond, une figure du syndicalisme CFDT, est décédé le 28 juillet 2003 à l'âge de 80 ans. Rappels.

Après un cours passage à la Banque, il entre à la SNCF à Vaires (Seine et Marne) en 1943. Il adhère à un syndicat indépendant, mais dès 1944 il adhère et milite à la CFTC.

Raymond a participé activement à l’évolution de la CFTC en CFDT en 1964 avec la Fédération des cheminots dont il devient le Secrétaire général en 1965. Il le demeure jusqu’en 1973.

A cette date il deviendra Président fédéral avec pour mission de regrouper les Fédérations Cheminots, Transports, Equipements, Marine et syndicats nationaux de l’aviation : elle aboutira en 1977, avec la création de la FGTE.

Des responsabilités importantes

Parallèlement à cette période fédérale, il occupera des fonctions au niveau confédéral, avec Eugène Descamps, puis Edmond Maire comme Secrétaires Généraux :
- membre du Bureau national confédéral de 1967 à 1975, il signera -avec d’autres- l’entrée de la CFDT à la Confédération Européenne des syndicats (CES),
- membre du Conseil Economique et Social de 1974 à 1980.

Un élément moteur de l’UCR-CFDT

De 1980 à 1985 il sera trésorier et chargé du développement à l’UFR Cheminots.

De 1985 à 1994 il sera Président de l’Union confédérale CFDT des retraités (UCR-CFDT).
Comme toujours, Raymond y apportera son dynamisme, ses capacités d’organisation. Elle deviendra une véritable organisation ancrée chez les retraités.

Au titre de l’UCR, il participera à la création de la Fédération Européenne des Retraités et Personnes Agées (FERPA) à Madrid.

En 1994, Raymond s’est retiré dans la Meuse où il a continué à militer avec les retraités : Président de l’Union Territoriale des Retraités (UTR), membre du Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées (CODERPA), membre de la commission « Coordination gérontologie ».

Au nom de tous les militants, des adhérents CFDT, nous présentons nos sincères condoléances à l’épouse, aux enfants et petits-enfants de Raymond.