Actu revendicative


Redonner tout de suite du pouvoir d’achat aux retraités


Un courrier intersyndical a été adressé au premier ministre le 26 février 2008. Il demande une entrevue pour le 6 mars, jour de la manifestation à Paris. « Les retraités et personnes âgées attendent des réponses concrètes et des moyens à la hauteur de leurs besoins. C'est tout de suite qu'il faut redonner du « pouvoir d'achat » aux retraités, afin de compenser la hausse des prix et du coût de la vie. »

Monsieur le Premier ministre,

Les retraités et les personnes âgées forment un groupe social important de 13 millions de personnes appelé à s’accroître encore par l’effet de la pyramide des âges et de l’allongement de la durée de vie.

L’évolution des prix en 2007, comparée à la revalorisation des retraites au 1er janvier 2008, montre l’injustice faite aux retraités. Le Ministre Xavier Bertrand a reconnu l’insuffisance de l’augmentation des pensions lors de la conférence du 21 décembre sur la revalorisation des pensions.

L’ensemble des Unions confédérales de retraités et la FGR-FP appelle les retraités à participer le jeudi 6 mars aux manifestations organisées, afin qu’ils expriment leur mécontentement et leurs revendications.

A Paris, une manifestation unitaire sera organisée à 11 heures, de Sèvres Babylone à la rue de Varenne.

À cette occasion, nous vous demandons, Monsieur le Premier ministre, de bien vouloir recevoir une délégation de l’ensemble des Unions confédérales et de la FGR-FP.

Les retraités sont confrontés quotidiennement aux hausses du coût de la vie :
- Hausse des dépenses de santé directes avec l’instauration de nouvelles franchises qui vont frapper plus durement les personnes âgées.
- Hausse du forfait hospitalier à 16 euros, dépassements d’honoraires.
- Hausse du coût des mutuelles.
- Hausse des dépenses de première nécessité (légumes + 5% ; eau + 4,7% ; logement + 3%...).
- Hausse de l’énergie (essence – gaz + 11,3%).
- Reste à charge très importante pour le maintien à domicile en cas de perte d’autonomie.
- Coût élevé des séjours en maisons de retraite, dépassant de très loin les capacités de financement des retraités.

Les retraités d’aujourd’hui aspirent à vivre mieux et ont de nouveaux besoins. À 60 ans, ils ont de nombreuses années à vivre et refusent de devenir une population vulnérable, privée de projets de vie du fait d’une érosion du pouvoir d’achat de leurs pensions de retraite. Des retraités, pleinement intégrés dans la société c’est une question de choix de société. Quelle place donnerez-vous aux retraités aujourd’hui ?

Les retraités ne sont pas qu’un coût ! Ils sont un des moteurs de développement d’activité ou d’emploi pour la société : le loisir et le tourisme, mais aussi pour la santé, la recherche, la prise en charge de l’autonomie. Ils aident souvent, à la fois, leurs parents et leurs enfants. Ils ont un rôle important dans la vie associative. Ils sont créateurs de liens sociaux, comme ils ont été créateurs de richesses.

Les retraités et personnes âgées attendent des réponses concrètes et des moyens à la hauteur de leurs besoins. C’est tout de suite qu’il faut redonner du « pouvoir d’achat » aux retraités, afin de compenser la hausse des prix et du coût de la vie. (...)

Le forum de cet article est clôturé.