Actu revendicative


Réinstallation du CNRPA


Le CNRPA, Comité national des retraités et personnes âgées, a été réinstallé par le ministre début juillet 2003. Compte rendu.

Créé en 1982, le CNRPA regroupe les représentants nationaux des syndicats et associations ainsi que des représentants des collectivités et des personnes qualifiées. Ce comité est présidé par le ministre. Au niveau départemental, cette instance s’appelle CODERPA et au niveau régional CORERPA.

Ces trois dernières années, l’UCR a œuvré pour que les textes évoluent et fassent du CNRPA une véritable instance de concertation où les retraités seraient réellement reconnus. Etre capable d’analyser les conditions de vie et les situations qui les concernent, élaborer des propositions en direction des décideurs, quoi de plus normal.

Dans l’attente d’une réforme qui n’a pas abouti, après un an et demi de mise en sommeil, le CNRPA a été réinstallé par le Ministre le 1er juillet.

La cohérence de l’inter UCR

Les Unions confédérales de retraités ont tout mis en œuvre pour que ce soit un des leurs qui soit élu vice président, la présidence revenant de droit au ministre et que trois autres membres entrent au bureau. C’est chose faite.

Le représentant de la CGC a été élu vice- président, les représentants CFDT, CGT et FO sont élus au bureau. C’est le travail positif en intersyndicale qui a permis cela. L’ensemble des représentants syndicaux se sont engagés a travailler ensemble.

Dans le communiqué de presse qui a suivi l’installation du comité, le CNRPA s’est exprimé ainsi : « M François Fillon, Ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité - Président de ce comité consultatif - représenté par M Hubert Falco, Secrétaire d’Etat aux personnes âgées, a installé ce mardi 1er juillet 2003 le CNRPA auquel il reconnaît un rôle majeur à jouer dans l’élaboration des dispositions spécifiques en direction de la population âgée, ainsi qu’un rôle particulier de veille en matière économique et sociale. Il a annoncé que les procédures concrètes d’échanges réguliers seront aménagées ».

Ne pas en rester aux orientations

Par une allocution, le Ministre a rappelé les orientations de la politique en faveur des personnes âgées qu’il entend mettre en œuvre. En premier lieu, promouvoir une société pour tous les âges, permettre à chacun de réussir son vieillissement notamment en anticipant l’avancée en âge, développer les droits des personnes âgées, améliorer l’offre de prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie correspondant à la volonté d’aider les plus fragiles.

Pour accomplir cela, il faudrait que l’Etat n’en reste pas aux orientations mais décide et dégage les moyens pour mettre en oeuvre une vrai politique en faveur des retraités.

La CFDT impliquée

A ce jour, les hommes politiques et les décideurs en sont encore aux intentions mais de fait, ils ne prennent pas les moyens pour mettre en cohérence leurs idées et la réalité des besoins de tous les retraités.

C’est pourquoi face aux déclarations du ministre, la CFDT reste très sceptique, il reste tant de chemin à parcourir. Permettre à chacun de rester actif, lui donner un vrai statut social lui laisser la maîtrise de ses choix. Reconnaître que chaque individu doit être respecté dans son humanité, dans sa dignité quelque soit son état, tels sont les buts que l’UCR veut atteindre.

Les dernières mesures prises vont à l’encontre de ses déclarations. : les restrictions apportées à la prise en charge de l’autonomie en baissant le niveau d’aide de l’APA et le manque de crédits alloués aux établissements pour leur classement en sont des exemples concrets.

Une réforme de la loi de décentralisation est en cours, c’est dans ce cadre que le Ministre s’est engagé à réformer prochainement les textes régissant le CNRPA, les CODERPA, et les CORERPA. Si à cette occasion, le Ministre fait de ces instances de véritables lieux de concertation, nous pourrons considérer que c’est un premier pas positif en accord avec ses intentions.

Le forum de cet article est clôturé.