UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

Notre activité


Rendre les droits accessibles pour tous 1/5


Fil bleu ouvre le dossier de l'accès aux droits afin de les rendre accessibles pour tous. Les difficultés d’accès aux droits et leurs conséquences dans la vie des citoyens sont mal vécues et source d’inégalités.

Sommaire du dossier
- Rendre les droits accessibles pour tous 1/5
- Les effets de la dématérialisation des démarches administratives 2/5
- Des conciliateurs de justice et des conseillers numériques au service des usagers 3/5
- Quand le Pacte du pouvoir de vivre s’en mêle ! 4/5
- Questions à Claire Hédon, la Défenseure des droits 5/5

L’isolement, l’individualisme, l’absence de relations sociales sont des facteurs aggravants. Des milliards d’euros d’aides sociales ne sont pas distribués. Le non-recours touche surtout les personnes âgées, les jeunes, les personnes en situation de handicap, souligne Claire Hédon, la Défenseure des droits. Les services publics absents ou dématérialisés sont l’une des causes mais pas la seule. La complexité administrative et l’aridité des formulaires sont aussi des obstacles.

Le développement des espaces France services, les préconisations de la Défenseure des droits vont dans le bon sens, mais tous les besoins sont encore loin d’être couverts. Les militants de la CFDT prennent leur part pour rendre les droits accessibles pour tous.

Le non-recours, des milliards d’aide sociale ne sont pas distribués

RETRAITE
Pour 9,4 millions d’assurés
70 % ont recours à l’ensemble des droits retraite ;
30 % ont au moins un non-recours d’un droit à la retraite ;
7 % ont un non-recours complet sur leurs droits à la retraite ;
15 % ont un non-recours partiel d’un régime complémentaire ;
9 % à un non-recours d’un régime de base.

À 70 ans, 32 % des assurés du système des retraites n’ont pas fait valoir tous leurs droits à la retraite alors qu’ils ont arrêté de travailler.

La moitié des personnes âgées, seules éligibles au minimum vieillesse (ASPA), ne le demandent pas. Un manque à gagner de 200 euros par mois pour ces personnes ayant moins de 800 euros de ressources.

MINIMA SOCIAUX
36 % de non-recours pour le RSA ;
27 % de non-recours pour la prime d’activité ;
entre 21 % et 34 % de non-recours pour la couverture maladie universelle (CMU-C).

Dossier réalisé par Jacques Rastoul et Danielle Rived.